[Coopération Technique Buenos Aires] Visite d’études d’une délégation argentine à Lyon et Paris

 
  •  
  •  
CODATU News Friday 22 July 2022

Des fonctionnaires de la Mairie de Buenos Aires se sont rendus en France du 4 au 8 juillet, dans le cadre du programme de coopération technique (fonds FEXTE) en place depuis avril 2021 entre l’Agence Française de Développement, CODATU et la Mairie de Buenos Aires. Ce voyage d’études préparé par l’équipe de CODATU avait pour objectif de présenter les expériences françaises en matière d’urbanisme transitoire, d’aménagement des espaces publics, de mobilités actives et d’intermodalité.

Figure 1: visite de la colline des Mathurins à Bagneux. Source: CODATU

Les villes de Paris et Lyon ont été choisies pour accueillir la délégation. Elles sont les deux plus grandes aires métropolitaines françaises et présentent des défis socio-urbains complexes auxquels les pouvoirs publics répondent par des outils originaux dans le cadre d’une politique urbaine et de mobilité ambitieuse.

La délégation argentine était composée de six membres, soit deux pour chacune des directions techniques avec lesquelles CODATU travaille spécifiquement : l’Institut du Logement de la Ville (IVC), le Ministère de l’Espace Public et de l’Hygiène Urbaine (MEPeHU), et le Secrétariat de Transport et Travaux Publics (SECTOP).

La semaine s’est organisée autour de visites de terrain et des rencontres avec les acteurs publics, privés et associatifs en charge des projets urbains et de mobilité.

Figure 2: Visite des aménagements cyclables à Montreuil par la Mairie. Source: CODATU

La rencontre avec Ile-de-France Mobilités à Paris et le SYTRAL à Lyon (Autorités Organisatrices de la Mobilité dans ces deux villes) a permis à la délégation d’échanger autour du fonctionnement de ces celles-ci et des enjeux auxquels elles font face. Elles ont présenté leurs compétences, leur vision de l’évolution de la mobilité et les leviers à leur disposition (financier, opérationnel, etc.) pour développer une mobilité durable et accessible sur leurs territoires.

Les visites à pied et à vélo à Paris, Montreuil et Lyon ont permis de voir sur le terrain les réalisations et les objectifs des Plans Vélo (visite du tunnel modes actifs à Lyon, et des coronapistes d’abord temporaires puis pérennisées dans la rue de Rivoli à Paris et avenue Gabriel Péri à Montreuil). A cette occasion, la délégation a également visité plusieurs aménagements d’espace public comme la rénovation de la Place de la Bastille qui donne désormais plus d’espace aux modes actifs, et les interventions d’urbanisme tactique dans les rues de Montreuil.

Figure 3: Projet d’urbanisme transitoire à Gratte-Ciel à Villeurbanne. Source: CODATU

Cinq lieux d’urbanisme transitoire, dont le projet Gratte-Ciel à Villeurbanne ou le Village Reille à Paris, ont également été explorés. Il s’agit d’une démarche innovante visant à aménager un lieu de manière temporaire et ce en attendant le développement d’un projet urbain pérenne. L’objectif de la majorité des tiers-lieux visités était de mettre en œuvre des activités renforçant le lien social, qui puisse permettre la rencontre entre riverains ou différents groupes de population, ainsi que de favoriser l’accès à des espaces apaisés et végétalisés dans la ville. Des précisions quant au montage institutionnel de ce type de projets, et en particulier à la figure du bailleur social, ont été demandées par la délégation argentine dans la perspective d’une potentielle réplicabilité de ces initiatives à Buenos Aires.

Le bilan du voyage d’études a été très satisfaisant selon les participants. La rencontre avec ce réseau des acteurs français de l’urbain et de la mobilité et avec la réalité des projets français pourra contribuer à fournir de nouveaux outils dans le travail quotidien de l’équipe argentine, ainsi que dans le suivi des études qui seront financées à Buenos Aires dans le cadre de la coopération technique.

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

Gobierno de la Ciudad de Buenos Aires