CODATU accompagne l’APIX et le CETUD dans la transformation du transport urbain dakarois

CODATU accompagne l’APIX et le CETUD dans la transformation du transport urbain dakarois


Actualité CODATU Vendredi 16 Juin 2017

A Dakar, 80 % des déplacements motorisés sont effectués en transport public. Ce sont essentiellement les minibus et les taxis qui répondent aux besoins de mobilité des Dakarois. Le recours à ces véhicules de faible capacité se traduit par des embouteillages quotidiens pour accéder ou quitter le centre-ville de Dakar, situé à l’extrémité de la Presqu’île du Cap Vert. Pour répondre à ce problème, les autorités mènent de front deux projets de transport de masse: un Train Express Régional (TER) et un Bus Rapid Transit (BRT).

Le TER – construit sous la maîtrise d’ouvrage délégué de l’Agence pour la Promotion des Investissements et les Grands Travaux (APIX) – desservira Dakar, la ville nouvelle de Diamniadio et le futur aéroport international Blaise Diagne avec un itinéraire de 57 km traversant la banlieue dakaroise. Cette infrastructure qui transportera 115 000 passagers par jour sera mise en service dès 2019.

La première ligne du BRT, quant à elle, est constituée d’un corridor de 18,3 km du centre de Dakar à la banlieue résidentielle de Guédiawaye. Ce projet qui pourra transporter jusqu’à 300 000 personnes par jour représente un coût de 426,30 millions de dollars au total. Le vendredi 26 mai, la Banque mondiale a annoncé avoir approuvé un financement de 300 millions de dollars pour ce projet d’envergure qui devrait permettre de réduire de moitié le temps de trajet entre Dakar et Guédiawaye.

Voir la vidéo de présentation projet de BRT par le Directeur Général du CETUD (Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar)

Pour assurer le succès de ces deux projets, une refonte complète du système de transport de l’agglomération est envisagée avec l’objectif de favoriser la multimodalité et de renforcer la cohérence du réseau. De fait, les enjeux de gouvernance et de financement de la mobilité urbaine sont posés par ces nouveaux projets de transport.

C’est dans ce contexte que le CETUD, l’APIX et CODATU ont signé un protocole d’accord de partenariat relatif à une mission d’assistance technique. Cette assistance technique porte sur la réorganisation du CETUD, le renforcement de ses capacités et l’élaboration du cadre institutionnel d’exploitation du projet de Train Express Régional (TER) de Dakar. Trois axes de travail ont été fixés pour traiter les différents enjeux identifiés lors des échanges avec les autorités sénégalaises.

Le premier a pour objectif de proposer un cadre institutionnel solide, garant du succès des projets de TER et BRT. Le second se concentre sur l’enjeu de la multimodalité: les études de trafic ont révélé que 91 % des usagers du TER rejoindront les stations par un autre transport collectif. Il est donc crucial de déployer des mesures pour faciliter les déplacements intermodaux, sans cela la fréquentation du BRT et du TER sera bien en deçà des estimations des autorités. Dans ce cadre, CODATU collabore avec les autorités sénégalaises sur trois questions: le rabattement vers le TER (réseau intégré), la tarification multimodale et l’aménagement des gares et pôles multimodaux. Le troisième se concentre sur les questions ferroviaires dans la mesure où les dispositions en vigueur actuellement en termes de sécurité, de régulation et d’exploitation ferroviaire ont été jugées inadaptées au nouveau projet de Train Express Régional. Pour répondre à ces enjeux, CODATU a missionné différents experts auprès des partenaires sénégalais afin de les accompagner dans la concrétisation de ces projets ambitieux.

Marie FRANCOZ – Transitec