« Vers une amélioration des infrastructures cyclables en Equateur », 18-19 décembre 2018, Quito

« Vers une amélioration des infrastructures cyclables en Equateur », 18-19 décembre 2018, Quito
  •  
  •  
  •  
  •  
Marion Hoyez
CODATU
Chargée de projets
Actualité CODATU Mardi 8 Janvier 2019

Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un accord de coopération entre le Ministère Français de la Transition Écologique et Solidaire (MTES) et le Ministère Équatorien des Transports et des Travaux Publics (MTOP), avec le soutien financier et technique de l’AFD. C’est dans ce même cadre qu’un voyage d’étude avait été organisé par CODATU en Novembre 2018 pour une délégation équatorienne du MTOP (lire l’article). 

Les 18 et 19 décembre 2018, CODATU a organisé à Quito (Equateur) un atelier visant à accompagner le Ministère des Transports équatorien (MTOP) dans la rédaction de son « Manuel Technique des infrastructures cyclables ». Ce manuel constituera un guide de recommandations pour la planification, le design et la construction de pistes cyclables au niveau national, tant en zones urbaines que rurales. L’objectif est, à moyen-terme, d’inclure ces recommandations techniques dans la réglementation en vigueur, afin de favoriser l’usage du vélo (on comptait 72,99km de pistes cyclables en 2015 à Quito), de réduire la place de la voiture (parc automobile en hausse annuelle de 11% à Quito), et de travailler sur la multimodalité et l’intermodalité

L’atelier s’est organisé en deux temps:

  • Une première journee de présentations du contexte équatorien par des représentants du MTOP, de la société « Metro de Quito », du Secrétariat à la Mobilité et de l’Institut Métropolitain de planification urbaine, et de partage d’expériences françaises et internationales par Sylvie Banoun, Coordinatrice Interministérielle pour le développement de la marche et du vélo au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, et Thomas Jouannot, spécialiste des modes actifs au CEREMA.
  • Une seconde journee d’ateliers de travail participatifs, en format plus restreint (50 personnes), au cours desquelles les participants ont travaillé sur :
    • la définition de grandes recommandations adressées au Ministère et aux décideurs locaux en termes d’amélioration de l’infrastructure cyclable, d’amélioration de l’offre de stationnement, de campagne de communication et de travail sur l’intermodalité;
    • l’aménagement de sections de rues critiques à Quito et la proposition d’améliorations – sur la base de photos apportées par les participants.

Le Manuel Technique sur lequel travaille le MTOP a été partagé avec l’ensemble des participants ainsi qu’avec les Municipalités équatoriennes qui n’ont pas pu être présentes à l’atelier, afin de recueillir leurs recommandations avant finalisation du document. L’objectif est que ces recommandations soient prises en compte dans la Politique Nationale de Mobilité Urbaine en cours d’élaboration dans la cadre du programme EUROCLIMA+, afin de donner a ces mesures une valeur impérative. A suivre de prés!

Galerie Photos

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

Ministère français de la Transition Écologique et Solidaire (MTES)

Le MTES reflète la volonté du Président de la République de se doter d’un outil institutionnel performant, véritable autorité environnementale en charge du portage des politiques exemplaires de l’Etat.

Ministerio de Transporte y Obras Publicas de Ecuador (MTOP)

Ministère équatorien des transports et des travaux publics.

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le
Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.