Nous avons bien plus que les transports en commun

Nous avons bien plus que les transports en commun
  •  
  •  
Ana Luisa Canal
CODATU
Chargée de mission Enjeux climatiques liés aux politiques de transport urbain
Actualité CODATU Jeudi 10 Juillet 2014

Pour
CODATU, le niveau actuel des émissions de CO2 provenant du secteur des transports nécessite de repenser le transport urbain pour limiter sa contribution au dérèglement climatique. Actuellement, près d’un quart des émissions de CO2 rejetés dans l’atmosphère sont imputables au secteur des transports. Ce fort taux d’émissions des transports repose notamment sur la dépendance à l’énergie fossile: ils consomment plus de la moitié des hydrocarbures existants dans le monde. Il est prévu, selon la dynamique actuelle, que les émissions du secteur augmentent de 140 % d’ici 2050.

Une responsabilité du Nord mais une dynamique au Sud

Plusieurs études indiquent que d’ici 2050, 90 % de cette augmentation des émissions proviendra des pays en développement et émergents. Étant donnés les taux de croissance démographique des villes dans les pays en développement, les besoins de déplacement quotidien vont croître en conséquence et, selon le modèle de développement urbain contribuer plus ou moins fortement au dérèglement climatique. A l’heure actuelle 40 % du carburant destiné aux transports est consommé pour des déplacements motorisés réalisés en zone urbaine. Si les pays du Nord sont les premiers responsables du dérèglement climatique, il est nécessaire de porter une attention particulière à l’évolution des villes du Sud.

Une inscription dans l’agenda positif

Cette initiative s’intègre dans la démarche de l’Agenda positif porté par le Ministère des Affaires étrangères français, qui incite les acteurs et parties prenantes à adopter des engagements permettant de prouver la volonté du Nord de participer fortement et activement dans la lutte contre le dérèglement climatique. L’objectif est d’agir avant même l’entrée en vigueur de l’accord international qui devra être signé lors de la Conférence des Parties à Paris en décembre 2015 et qui définira un nouveau régime climatique après 2020.

Une démarche conjointe des pouvoirs locaux

CODATU souhaite mobiliser élus locaux et décideurs dans une dynamique visant la transformation du système de transport urbain pour une plus grande soutenabilité. Cette initiative vise à renforcer la solidarité entre pouvoirs locaux face aux dérèglements climatiques à travers une transmission des savoir-faire contribuant à l’essor d’une mobilité urbaine soutenable dans les pays du Sud. L’expérience de CODATU et de ses partenaires dans ce domaine permettra aux décideurs et experts des villes du Nord et du Sud de partager leur savoir-faire et l’expérience acquise dans l’instauration d’une mobilité urbaine soutenable.

Rassembler les décideurs autour d’une déclaration

Ainsi, CODATU invite les élus locaux à signer la déclaration « Nous avons bien plus que les transports en commun » (contactez-nous pour disposer du texte avant le 14 octobre). Cette initiative constitue le premier volet d’un programme d’actions qui encourage les décideurs locaux à enclencher un changement fondamental de la mobilité urbaine d’ici 2020 en associant efficience énergétique et de prospérité économique et sociale.

Cette déclaration sera présentée officiellement à l’occasion de la Journée d’étude organisé au Conservatoire des Arts et Métiers, à Paris le 14 octobre 2014, qui aura comme thème :

«  Le dérèglement climatique : une opportunité commune pour transformer du transport urbain ? »

Grâce à cette journée qui réunira des acteurs publics et privés, des experts nationaux et internationaux du secteur du transport et du climat, CODATU et ses partenaires favoriseront les débats et réflexions sur les enjeux locaux face au défi climatique et les opportunités de mitigation et de prospérité que présente la mobilité urbaine soutenable tant pour les villes du Nord que pour les villes du Sud.

 

Partenaires associés

BRIDGING THE GAP

 

Bridging the Gap

Initiative
crée en 2009 lors de la Conférence des Parties en Pologne (COP14) par un ensemble d’institutions voulant renforcer le lien entre les transports terrestres et le climat.

Son objectif est de renforcer la reconnaissance du lien entre les transports terrestres et le changement climatique afin que ce secteur soit intégré aux politiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le prochain accord sur le climat qui sera négocié en fin 2015 pour la période post-2020. En attendant cet accord, BtG assure son positionnement en incitant les actions qui font apparaitre le lien transport-climat et en promouvant la réduction de l’écart des politiques sectorielles.

Bridging the Gap compte actuellement avec huit partenaires internationaux: CODATU, GIZ, TRL, Transdev, UITP, ITDP, The Korea Transport Institution et le Wuppertal Institute. Par ailleurs, BtG travaille en étroite collaboration avec SLoCaT notamment dans le cadre de la Journée du Transport, événement organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).

SUSTAINABLE LOW-CARBON TRANSPORT (SLoCaT)

Initiative
lancée en 2009 suite à la Déclaration de Bellagio sur les Transports et le Changement Climatique avec un double objectif:

– Améliorer la connaissance sur les systèmes et modes de transport soutenable et faibles émetteurs de carbone,

– Guider la prise de décision politique et fournir de l’expertise pour la mise en place de nouveaux systèmes de mobilité terrestre.

Cette initiative compte aujourd’hui puis de 90 partenaires internationaux, des agences des Nations Unies, des banques de développement, des agences de coopération technique, des organisations non gouvernementales, des instituts de recherche entre autres.

Grâce à l’étendu de son réseau, SLoCaT promue l’évolution vers les systèmes de transport terrestre soutenable et ce principalement dans les pays en développement et économies émergentes. De plus, l’initiative oriente son action pour inciter la prise en compte du secteur des transports dans le cadre des négociations internationales sur le climat. Par ailleurs, cette initiative travaille en étroite collaboration avec BtG dans l’organisation de la Journée du Transport (« Transport Day« )  organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).