Les enjeux et projets des systèmes uniques de billettique au Pérou

Les enjeux et projets des systèmes uniques de billettique au Pérou
  •  
  •  
  •  
Lucile Boudet
CODATU
Chargée de coopération - Pérou
Actualité CODATU Mardi 13 Juin 2017

Les grandes villes du Pérou sont actuellement en plein processus de réglementation de leurs systèmes de transport. Elles développent des projets appelés « Systèmes Intégrés de Transport » (SIT) qui consistent à organiser et réglementer le transport public en définissant des itinéraires et en les concessionnant à des opérateurs privés. Afin d’améliorer l’exploitation, faciliter et encourager l’usage du transport, ces projets incluent l’installation d’un centre de contrôle et d’information et d’un système unique de billettique.

Dans le cadre des projets de SIT, les Municipalités d’Arequipa et Trujillo ont déjà prévu les étapes de mise en place des systèmes de billettique qui vont bientôt être mis en concession. Les appels d’offre devraient débuter dans quelques mois. Dans les deux cas, il est prévu d’engager un exploitant technologique qui se charge d’installer l’équipement de billettique, un centre de contrôle et d’information à l’usager, ainsi qu’un réseau commercial de recharge et un système de verbalisation. Le projet considère aussi l’engagement d’un fideicommis qui recueillera les revenus tarifaires et les redistribuera aux différents exploitants.

Le cas de Lima se différencie par sa plus grande complexité. En effet la ligne de BRT et la ligne 1 de métro de la capitale péruvienne son gérées par deux structures différentes et présentent deux supports technologiques de billettique différents. La Municipalité, à travers Protransporte, qui administre la première et l’Etat, à travers la AATE, qui administre la deuxième doivent se coordonner pour intégrer les technologies des modes existants, ainsi que celles qui vont entrer en service prochainement (les corridors de bus et la ligne 2 de métro). Cette coordination est urgente car la Municipalité est sur le point de concessionner le système de billettique de son réseau de corridors de bus et une restriction du contrat pour adapter la technologie empêcherait la ville de Lima d’avoir un système de billettique intégré durant plusieurs années encore.

Un atelier pour réunir les acteurs impliqués et faire un point sur l’avancement des projets

Afin d’échanger sur les avancées et les difficultés des projets de billettique de chaque ville, et de favoriser une plus grande coordination entre les acteurs étatiques et locaux, CODATU a organisé un atelier les 27 et 28 avril 2017 avec la participation d’Antoine Garcia de Kysio Consulting, entreprise spécialisée dans l’assistance technique de la mise en place de systèmes billettiques.IMG_5064

Après que chaque ville ait présenté son projet de billettique, un travail de groupe a été mené pour, dans un premier temps, identifier les caractéristiques de la création d’une chambre de compensation et d’un système de vente et recharge de tickets. L’exercice a permis de partager et comparer les choix de chaque entité. Ensuite, les participants se sont réunis par ville afin de définir la feuille de route de réalisation de leur propre système billettique.

Les représentants de la Municipalité de Lima et de l’Etat se sont accordés sur un chronogramme dans lequel est inclus l’assistance technique dont l’entreprise IDOM se chargera pour adapter les documents de l’appel d’offre du système billettique des corridors de bus avec ceux du métro, selon les recommandations techniques de l’étude développée en 2014 par le même cabinet. D’autre part, les participants ont indiqué que des négociations sont actuellement menées avec le concessionnaire du Metropolitano (BRT) pour qu’il ajuste également son système.

Les Municipalités d’Arequipa et Trujillo ont présenté les chronogrammes qu’elles avaient déjà établi et dans lesquels on remarque l’importance des approbations du projet par le Ministère de l’Economie et des Finances; en effet, ces projets doivent être autosuffisants et le tarif inclura donc le coût qu’implique la mise en place du système billettique. Enfin, ce travail fut l’opportunité pour la Municipalité de Cusco qui était présente, de définir pour la première fois un plan de travail afin de développer son futur système billettique, selon les expériences des autres acteurs.

Un appui de la Coopération Technique pour consolider les projets de systèmes uniques de billettique

Les présentations détaillées des calendriers de chaque projet ont permis de définir l’apport de la Coopération Technique dans ce domaine. Afin de consolider les contrats de concession des villes d’Arequipa et Trujillo dont les appels d’offre vont bientôt être lancés, il a été proposé de financer une assistance technique afin de réviser les documents d’appel d’offre et d’organiser des ateliers pour former les équipes municipales sur les aspects techniques. Le Ministère des Transports et des Communications sera également associé à ce processus d’accompagnement pour l’appuyer dans son initiative de standardisation au niveau national des technologies de billettique.

>>> Consulter le programme de l’atelier « Billettique » (en espagnol) <<<

IMG_5158

Cet atelier s’inscrit dans le cadre de la coopération technique CODATU au Pérou. CODATU, l’Agence Française de Développement et le Ministère des Transports et des Communications du Pérou ont signé en février 2016 un accord de coopération technique afin d’accompagner le Ministère des Transports et des Communications du Pérou dans la mise en œuvre de projets de mobilité urbaine, et l’amélioration des systèmes de transport public des grandes villes péruviennes.

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.

 

Ministerio de Transportes y Comunicaciones del Perú

Le Ministère des Transports et des Communications (MTC) du Pérou est un organe du Pouvoir Exécutif, il est responsable du développement des systèmes de transport, de l’infrastructure des communications et télécommunications du pays.