Coopération Technique Brésil – Réflexions autour de la transformation de la station Palmeiras-Barra Funda à São Paulo

Actualité CODATU Vendredi 27 Avril 2018

Cet
atelier s’inscrit dans le cadre de la coopération technique animée par CODATU au Brésil. L’Agence Française de Développement (AFD) et le Gouvernement de l’Etat de São Paulo ont signé en avril 2016 un accord de coopération technique visant à accompagner le Secrétariat aux Transports Métropolitains dans la mise en œuvre des différents projets de mobilité urbaine, et dans l’amélioration des systèmes de transport public dans les métropoles paulistes. CODATU et CEREMA sont les partenaires techniques dans cette coopération.

Lors du premier atelier de la coopération technique en juillet 2017, a été présenté la démarche en cours dans les gares françaises, qui consiste à rendre l’espace plus attractif pour à attirer de nouveaux usagers, et ce à travers le développement de nouveaux services et commerces dans et autour de la gare. Depuis lors, les acteurs locaux de São Paulo s’intéressent à cette nouvelle façon de concevoir les gares.

Ainsi, suite aux discussions du 1er atelier relatives au choix d’une station du réseau métropolitain qui servirait d’objet d’étude pour approfondir ce sujet, la station Palmeiras-Barra Funda a été choisie. Elle présente un très fort potentiel multimodal (métro, trains de banlieue, bus municipaux, métropolitains et de longue distance), d’importants flux quotidiens d’usagers (environ 400 000 personnes passent par la station tous les jours), un grand nombre d’équipements de loisirs, de culture et d’enseignement dans le quartier, et une bonne localisation par rapport aux activités de la ville.

Tenant compte du contexte local, il est apparu important d’approfondir certaines thématiques, telles que : (i) les montages institutionnels adoptés récemment pour des projets similaires en France, (ii) les solutions technologiques légères qui améliorent l’expérience de l’usager et (iii) les opportunités de recettes non-tarifaires en gare.

La gouvernance de ce type de projet et des outils faciles à mettre en place

Dans ce contexte, CODATU a organisé un atelier de travail le 3 avril 2018. Pour cet atelier, CODATU avait sollicité d’expertise de  Sylvain Jamet, de SNCF Gares&Connexions, branche de la SNCF en charge de la rénovation et du développement des 3000 gares du réseau ferroviaire français, et Julien de Labaca, directeur de projets Transports à l’Eurorégion Nouvelle Aquitaine Euskadi Navarre et membre actif de la Fabrique des Mobilités. Environ 30 cadres de CPTM, EMTU, METRÔ et STM ont participé à cet atelier.

Sylvain a présenté des exemples de montages institutionnels et financiers relatifs a des projets de réaménagement de gares françaises, et Julien a présenté un ensemble de solutions technologiques légères, faciles à déployer, qui permettent d’améliorer le quotidien des usagers (information voyageur, billettique etc.). Ces aspects sont très importants pour la réussite d’un projet de gare de nouvelle génération.

Ensuite, un travail de groupe a été mené afin (i) d’identifier les acteurs impliqués dans le projet et les possibles divergences d’intérêt entre eux et (ii) de proposer des solutions pour faire face à ces divergences. Les principales divergences citées reposent sur les questions de répartition des recettes d’investissements entre les acteurs. Dans les discussions, la solution la plus évoquée est la création d’un comité directeur en charge d’établir un consensus autour du projet, et a la tête duquel serait nommée une personnalité forte.

Dans un deuxième moment du travail, les participants ont été invités à identifier les profils des usagers de la station, ainsi que leurs besoins et à suggérer des services qui répondent à ces besoins. Les cinq mesures à souligner seraient :

  1. Augmenter le nombre d’espaces de vie ;
  2. Améliorer la signalétique et la communication visuelle ;
  3. Diversifier les services (à la population), les commerces (de proximité) et les restaurants (alimentation saine) ;
  4. Améliorer l’éclairage dans et autour de la station ;
  5. Améliorer le parcours piéton dans le quartier.

Le travail en groupe a permis d’avoir une première idée des besoins des usagers dela station, qu’il s’agira d’affiner au cours des prochains ateliers.

Les discussions menées à cet atelier constituent des données d’entrée importantes pour l’étude démarrée par Egis et AREP relative à la transformation de la gare vers une station de nouvelle génération. Le prochain atelier de travail est prévu en juin 2018.

>> Pour accéder au programme complet de l’atelier (en portugais) <<

>> Rapport complet de l’atelier (bientôt disponible) <<

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

AREP

Créé en 1997 au sein du groupe SNCF par Jean-Marie Duthilleul et Etienne Tricaud, architectes et ingénieurs, le groupe AREP conçoit les espaces fréquentés par les foules à toutes les échelles, du grand territoire métropolitain à celle du mobilier public, du bâtiment à celle du quartier de ville.

L’activité d’AREP repose sur une capacité reconnue de conception et réalisation des lieux du mouvement accueillant des usages complexes en milieu urbain dense avec de forts enjeux techniques et patrimoniaux que constituent aujourd’hui les gares multimodales. Fort de ce savoir-faire, AREP peut aborder efficacement d’autres programmes recevant du public.

Avec une équipe de 900 personnes, comprenant plus de 30 nationalités et constituée d’architectes, d’urbanistes, de designers, d’ingénieurs, d’économistes, de programmistes et de conducteurs d’opérations…, AREP développe ses savoir-faire dans tous les domaines de la ville et du bâtiment : pôles d’échanges et gares ferroviaires, équipements et espaces publics, bureaux, hôtellerie et logements, centres commerciaux, bâtiments techniques.

Egis

Egis est un groupe international d’ingénierie, de montage de projets et d’exploitation. En ingénierie et conseil, il intervient dans les domaines des transports, de la ville, du bâtiment, de l’industrie, de l’eau, de l’environnement et de l’énergie. Dans les domaines routiers et aéroportuaires, son offre s’élargit au développement de projets, à l’investissement en capital,  au clé en main d’équipements et à l’exploitation.

La Fabrique des Mobilités

La
Fabrique des Mobilités est le premier accélérateur européen dédié au secteur du transport et des mobilités. La FabMob met en relation tous les acteurs, les projets, capitalise les retours d’expériences et les erreurs, pour faire émerger une culture commune a l’innovation dans l’action. L’ADEME, entité motrice dans la création de la Fabrique, a permis d’engager la démarche au sein d’un large écosystème d’acteurs. Le 1er appel a projet pour sélectionner et accompagner des projets en rupture a été lancé en Octobre 2015 et l’accompagnement des projets lauréats a d’ors et déjà commencé (Février 2016).

Secretaria dos Transportes Metropolitanos do Estado de São Paulo

Le
Secrétariat aux Transports Métropolitains de l’État de São Paulo (STM) est l’entité responsable de la planification et de la gestion des transports urbains ferrés et des bus inter-municipaux dans les régions métropolitaines de l’État de São Paulo.

 

SNCF Gares&Connexions

SNCF
Gares & Connexions regroupe des compétences diverses pour un seul objectif, rénover et développer les 3 000 gares ferroviaires du réseau.