Coopération décentralisée Strasbourg – Kairouan : Agir sur la mobilité urbaine à travers des actions locales

Coopération décentralisée Strasbourg – Kairouan : Agir sur la mobilité urbaine à travers des actions locales
  •  
Mathieu Martin
Chargé de coopération technique - Tunisie
Actualité CODATU Lundi 13 Novembre 2017

En 2015 était signée une convention de coopération entre l’eurométropole de Strasbourg en France et la ville de Kairouan en Tunisie sur les thèmes du développement de la démocratie locale et de l’amélioration de la qualité de vie des habitants. Afin de concrétiser cette coopération, un projet visant à améliorer la mobilité urbaine a été mis en place en partenariat avec CODATU et l’ALDA (Association Européenne de la Démocratie Locale).

Kairouan a accueilli en 2017 l’Agence pour la Démocratie Locale (ADL) de Tunisie, tenue par l’association ALDA, partenaire du projet. Cette agence entend agir en tant que centre de ressources pour faciliter la coopération entre les élus, les services de la municipalité et les usagers dans la co-construction de politiques publiques. L’ADL ainsi partenaire du projet accompagne l’élaboration de la politique locale de mobilité à travers la mise en place de mécanismes de concertation et de dialogue avec les citoyens dans différents quartiers à Kairouan.

Kairouan : améliorer la qualité de vie à travers la mobilité urbaine

Comptant environ 150 000 habitants, et située à 150 km au sud de Tunis, la ville de Kairouan rencontre de sérieux problèmes de congestion, engendrant des répercussions en termes d’insécurité routière, de pollution et d’activité économique. Cette congestion s’explique en majeure partie par un service public insuffisant, en contraste avec une forte croissance de l’usage de la voiture particulière et des taxis individuels au cours de la dernière décennie. Avec le développement de la voiture particulière s’ajoute une désertion de la médina et un développement urbain mal contrôlé que la municipalité caractérise par endroits d’anarchique.

 

Kairouan est aussi un important point de passage entre le nord et le sud du pays, et une importante circulation interurbaine s’ajoute quotidiennement sur les axes principaux de la ville. Des mesures sont actuellement prises avec la construction de nouvelles rocades permettant de dévier cette circulation.

Enfin, Kairouan est aussi une ville où le cyclisme prend une place  particulière, la culture du vélo étant resté très présente malgré le développement de la voiture, créant ainsi une certaine affinité avec Strasbourg, qui fait partie des 4 villes françaises (la 1ère de la liste) dans le top 20 mondial des villes cyclables (classement établi par le cabinet danois Copenhagenize).

La ville de Strasbourg a proposé dans ce cadre d’accompagner Kairouan dans l’élaboration d’une stratégie des déplacements. En réponse à un appel d’offre lancé en 2016 par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International français pour les coopérations franco-tunisiennes, le projet de coopération décentralisée entre Strasbourg et Kairouan a pu bénéficier d’une subvention de 20 800 €. Ce projet consistant principalement en un partage d’outils méthodologiques sur l’établissement d’une politique de mobilité urbaine soutenable, et la promotion d’actions de démocratie locale, a démarré en octobre 2016.

Élaborer une stratégie de mobilité urbaine

Dans le cadre de ce projet, et suite à une première visite de délégation de Strasbourg à Kairouan, une cellule technique a été constituée au sein de la municipalité de Kairouan afin de travailler à l’élaboration de la politique locale de mobilité urbaine. Si le besoin de récolter de la donnée pertinente a été identifié comme un pré-requis indispensable à l’établissement d’objectifs stratégiques, plusieurs axes ont dors et déjà dégagés des réflexions de cette cellule.

La seconde étape du projet en avril 2017 a permis à la cellule technique de se rendre à Strasbourg afin d’échanger sur les enjeux de mobilités urbaine avec l’Eurométropole ainsi que deux bureaux d’études strasbourgeois spécialisés dans la mobilité et l’aménagement des espaces urbains. Cette visite se déroulait dans un contexte politique tunisien particulier. Les équipes municipales intérimaires en place depuis l’été 2012 étaient amenées à démissionner fin avril en prévision des premières élections locales prévues fin 2017 (aujourd’hui reportées à mars 2018).

Il a été noté lors de cette visite que la ville de Kairouan possède une échelle assez compacte et un plan de voirie exceptionnel pour la pratique du vélo et de la marche à pied. Cet atout favorable au développement des mobilités actives a incité les experts strasbourgeois à travailler d’avantage sur des actions de proximité et pousser Kairouan à devenir une référence en termes de mobilité active.

La ville comme lieu d’expérimentation

A la suite d’une période de transition au sein de la municipalité de Kairouan due au changement d’équipe interimaire, une troisième action a été organisée en octobre 2017 avec la visite d’une nouvelle délégation de Strasbourg en Tunisie. Cette visite avait pour objectif de comprendre le terrain et de proposer des actions concrètes en accord avec la stratégie de mobilité élaborée par la cellule technique. Sandrine Millet et Eric Fontenit de l’Eurométropole de Strasbourg étaient ainsi accompagnés durant cette mission par deux experts ayant notamment conçu les aménagements paysagers et urbains autour du tramway strasbourgeois : Alfred Peter, Architecte paysagiste, et Samuel Maillot, Ingénieur topographe. La délégation a été ainsi accueillie par la municipalité de Kairouan et la représentation de CODATU basée à Tunis. 

Face à la question importante des données abordée par la cellule technique, il avait été proposé d’élaborer dans le cadre du projet des actions expérimentales de proximité dans un quartier pilote défini par la municipalité à savoir le quartier de Jeblia. De telles actions présentent en effet plusieurs avantages : elles sont rapides à mettre en place, peu couteuses et visibles. Elles sont aussi un moyen de récupération de la donnée (comptage de fréquentation de piétons, cyclistes, questionnaire de satisfaction, extension des terrasses, etc.). Enfin, elles permettent de tester des mesures localement avant de les étendre à l’échelle de la ville. A la lumière du travail initié par la cellule technique, quatre thèmes ont été sélectionnés pour ces actions : la garantie de la sécurité routière, la promotion de la mobilité active, la valorisation de l’espace public et le développement de la vie de quartier.

Avec l’appui de l’ADL de Kairouan et de la municipalité, des ateliers de travail ont été organisés les 19 et 20 octobre 2017 impliquant les acteurs de la société civile kairouanaise. Ces ateliers ont été mis en place à la suite de visites de terrain et de rencontres de la délégation de Strasbourg avec les forces vives du quartier de Jeblia, les 17 et 18 octobre. Ils avaient pour objectif de réfléchir aux enjeux de mobilité du quartier avec les acteurs directement concernés et de proposer des projets rapides à mettre en place dans le quartier pilote. Ces ateliers organisés à la municipalité de Kairouan et suivis d’un travail de terrain ont fait ressortir plusieurs idées de projets. Des actions telles que la remise à niveau de placettes, des aménagements devant des écoles de quartier, ou la mise en place de pistes cyclables sont ainsi ressorties. L’initiative « Kairouan en action(s) » a ainsi été présentée le lendemain à M. Bassem Chrigui, président de la délégation spéciale de la municipalité de Kairouan, ainsi que les membres du conseil municipal. Les actions de cette initiative ainsi soumises à la validation de la municipalité pourront être réalisés en collaboration avec les acteurs de la société civile et les habitants.

Visite de terrain préliminaire

Réunion au rectorat de l’université de Kairouan

 

 

 

Ateliers participatifs à la Municipalité de Kairouan

Ateliers participatifs à la Municipalité de Kairouan

Visite de terrain : Ecole de Jeblia

Visite de terrain : Simulation de piste cyclable

 

Présentation des projets de « Kairouan en action(s) »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Samuel Maillot, Mathieu Martin

Partenaires associés

Eurométropole de Strasbourg

L’Eurométropole de Strasbourg réunit aujourd’hui 33 communes. L’Eurométropole est une forme de coopération intercommunale qui introduit la notion de solidarité financière et de défense d’intérêts communs. Tout en préservant l’indépendance des communes, elle assure une meilleure gestion et ouvre un horizon de développements plus vaste dans les domaines qui relèvent de sa compétence.