[Compte-rendu] Forum de la Mobilité Urbaine en Égypte: un Transport Urbain Efficace pour des Villes Durables

[Compte-rendu] Forum de la Mobilité Urbaine en Égypte: un Transport Urbain Efficace pour des Villes Durables
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Sara ABD ALLA
CODATU
Cooperation in Egypt and (Sustainable Urban Transport) Community of Practice Project Manager
Caroline Bourdais
CODATU
Chargée de projet & communication / Communication & project manager
Actualité CODATU Mercredi 13 Décembre 2017

L’AFD, CODATU et le CEREMA ont organisé le 2ème Forum de la Mobilité Urbaine sur la thématique du Transport Urbain Efficace pour des Villes Durables. Le forum était dédié à l’intégration entre urbanisme et transport, notamment à travers des solutions de mobilité innovantes. L’évènement a été organisé en étroite collaboration avec les partenaires égyptiens et la participation du Ministre des Transports, du Ministre des Investissements et de la Coopération Internationale, l’Ambassadeur de France en Egypte, les acteurs locaux et nationaux , des représentants de haut niveau du Ministère des Transports, des représentants d’associations privées et publiques et d’universités, ainsi que des experts internationaux.

Ce fut l’occasion de réunir les acteurs du secteur des transports en Egypte impliqués dans la gestion, le fonctionnement et le financement des réseaux de transport urbain, afin d’encourager les discussions entre le Ministère égyptien des Transports et ses entités associées (issues du Grand Caire et d’Alexandrie en particulier), et les experts et entreprises françaises, mais aussi d’explorer des outils et des solutions pour relever les défis de la mobilité urbaine. L’objectif était de concevoir des solutions appropriées, concrètes et réalisables pour planifier et développer le réseau de transport urbain égyptien.

Un événement riche en discussions

En cohérence avec le contexte égyptien, le 2ème FMU du Caire s’est concentré sur la planification et le financement des projets d’expansion du réseau de transport urbain, et l’analyse avec les parties prenantes nationales et locales des mesures et des actions concrètes. L’atelier s’est découpé en 2 sessions :

  • Session 1 : Les défis de la planification et du financement du transport urbain dans les principales villes égyptiennes : cadre institutionnel et complexité urbaine
  • Session 2 : Processus et exemples de développement du réseau de transport urbain

Le forum a débuté par l’analyse des défis dans le contexte égyptien de la planification du transport urbain, tels que la coordination entre les différentes autorités, et avec la présentation d’exemples pratiques de projets d’expansion de réseau. Après avoir mis en évidence les difficultés, il a été possible de rechercher des solutions réalisables possibles pour planifier et étendre plus efficacement le réseau de transport urbain égyptien.

Discussions

L’intégration entre urbanisme et transport est un enjeu crucial pour les villes égyptiennes qui connaissent une croissance démographique et urbaine rapide avec 2 à 2,5 millions de personnes en plus par an. Ashraf Abu Krisha, vice-président de l’Autorité nationale des tunnels, a expliqué que le réseau de transport du Grand Caire compte actuellement 25 millions de trajets quotidiens et devrait atteindre 35 millions de voyages d’ici 2022, soit environ 9 millions de voyages en métro. En plus de la modernisation de la ligne 1 et de l’extension de la ligne 3 de l’aéroport international du Caire, le métro du Caire envisage trois autres nouvelles lignes de métro ainsi qu’un métro léger qui reliera la ligne 3 à la nouvelle capitale, actuellement en construction à 45 km à l’est du Caire. A Alexandrie, NAT mettra en œuvre le projet de réhabilitation Raml Tramway présenté par Magdy Gaber, Vice-Président de l’Autorité des Transports de Passagers d’Alexandrie. Au cours des discussions, les intervenants ont souligné l’importance d’impliquer le secteur privé dans de nouveaux projets de transport urbain. Mohsen Sabra, PDG de Mwasalat Misr, a présenté le service de bus reliant Le Nouveau Caire et l’aéroport international du Caire à Ramsis Gare du Caire.

Considérant l’expansion urbaine rapide des villes égyptiennes, les experts français ont analysé des solutions d’urbanisme intégrant la mobilité et pouvant être adaptées au contexte égyptien. M. Gilles Bentayou du CEREMA a présenté le Transit Oriented Development, ou TOD, un concept de planification qui vise à améliorer la qualité des espaces publics en offrant une diversité de programmes de logement et une approche à usage mixte. S. Metwally de l’Autorité de Régulation des Transports du Grand Caire (GCTRA) a demandé au CEREMA quels sont les critères essentiels que l’administration doit prendre en compte pour mettre en œuvre avec succès les TSD. MG Bentayou a suggéré d’accorder une grande attention aux critères, tels que la densité, la compacité, les utilisations mixtes et la conception adaptée aux piétons.

L’échange avec les représentants des autorités égyptiennes a permis de comprendre que les entreprises ont du mal à traiter avec un nombre trop important d’interlocuteurs institutionnels. Au cours des discussions, les experts et les participants ont convenu que la GCTRA agirait comme la principale entité de réglementation du transport dans la région du GC, sous la supervision de la MOT. Effectivement, la GCTRA n’a jamais commencé à être opérationnelle et la MOT devrait faciliter son amélioration institutionnelle en proposant des actions pour la rendre autonome. Dans ce sens, M. Yves Amsler de l’UITP a invité les autorités égyptiennes à développer une vision holistique trans-institutionnelle à court, moyen et long terme, de la mobilité urbaine durable, avec comme pivot le rail urbain.

L’Égypte et la France partagent de nombreux défis urbains communs, tels que la centralisation et une croissance démographique dynamique. M. Camille M’jati, d’ARTELIA Ville & Transport, a présenté le projet du Grand Paris Express (GPE) qui assurera le transport de 2 millions de voyageurs par jour. M. Olivier Badard de RATP Dev a expliqué que l’infrastructure de transport doit être considérée comme un outil de régénération urbaine capable de financer tout ou partie des améliorations nécessaires des infrastructures de transport. Monsieur O. Badard a rappelé que RATP DEV a signé un protocole d’accord avec NAT pour exploiter et maintenir la ligne 3 et d’autres futures lignes ferroviaires du Caire.

Y. Amsler a expliqué que, pour l’expansion des réseaux de transport urbain, les connexions et la coordination sont des objectifs ainsi que des défis pour des villes attrayantes, abordables et efficaces. Le TLR et le BRT sont des composants différents, parfois complémentaires, d’un réseau équilibré et les administrations ont besoin d’études préliminaires et de données pour définir le choix le plus approprié. Le Dr Amr Shaat, Assistant du Ministre des Transports, est d’accord avec lui et dit que le Ministère prendra en compte toutes les précieuses présentations des orateurs et travaillera dessus.

Au cours de son discours de clôture, le Prof. Dr. A. Huzayyin a souligné que les projets de transport doivent être envisagés à long terme et doivent être conçus étape par étape pour permettre leur mise en œuvre correcte. Jean-Jacques Helluin a déclaré que face à ces défis et au contexte local, il semble nécessaire aujourd’hui de relancer et d’accélérer la mise en œuvre de nouvelles solutions et de nouveaux projets. Mme Gaelle Letilly, Directrice adjointe de l’AFD au Caire, a expliqué qu’environ un tiers du portefeuille de l’AFD en Egypte est dédié au transport urbain. Avec ce forum, l’AFD a souhaité discuter de la planification de l’extension du réseau de transport car cette question est cruciale pour toutes les villes du monde et présente un intérêt particulier pour les villes égyptiennes qui connaissent une croissance démographique et urbaine rapide. Enfin, le Dr. A. Shaat a déclaré que toutes les solutions discutées pendant le Forum sont applicables à toutes les villes égyptiennes et non seulement au Caire et à Alexandrie et il a invité les gouvernorats à tirer parti des résultats de l’UMF.

Signature d’un accord de coopération technique en faveur du secteur des transports

Mme Sahar Nasr, Ministre de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Mme Stephanie Lanfranchi, Directrice de l’Agence AFD du Caire et M. Jean-Jacques Helluin, Délégué Général du CODATU, ont signé un accord de coopération technique dans le domaine du transport urbain, d’un montant de 500 000 € pour fournir un soutien technique au Ministère des Transports. La signature de l’accord de coopération technique a eu lieu en présence de Hesham Arafat, Ministre des Transports. Le CEREMA, représenté lors du séminaire par Gilles Bentayou, sera également partenaire technique de cette coopération aux cotés de CODATU.

L’accord vise à améliorer l’exploitation commerciale des stations de métro, de tramway et de train au Caire et à Alexandrie, en plus de soutenir la gestion de l’exploitation et de la maintenance afin de réduire les coûts opérationnels. Cela s’ajoute à l’amélioration de l’intégration physique entre les différents moyens de transport et au renforcement des capacités de l’Autorité de réglementation des transports du Grand Caire et du système de transport public au Caire et à Alexandrie.

Au cours de la coopération technique, un plan sera élaboré pour améliorer la conception de l’intégration des stations de métro du Caire et d’Alexandrie, en vérifiant la conception de deux stations d’échange sur la troisième ligne du métro, ainsi que la mise en place d’un programme de formation visant à améliorer l’efficacité des employés du métro du Caire.

Cette coopération, financée par l’AFD a travers l’outil de financement FEXTE – Fonds d’Expertise Technique et d’Echange d’Expérience -, vise à soutenir les initiatives des collectivités locales et à favoriser le partage des connaissances. La formation, le renforcement des capacités et la structuration institutionnelle seront au cœur des activités. Dans ce contexte, plusieurs ateliers seront organisés pour suivre les discussions des Forums sur la Mobilité Urbaine et les défis identifiés à cette occasion.

Lors des deux forums, les participants égyptiens ont exprimé le besoin d’ateliers, de formations et de visites techniques afin de répondre aux besoins du personnel pour mieux gérer les tâches de gestion et d’exploitation, et les nombreux experts ont offert l’aide de leurs entreprises. En ce sens, des visites techniques en Europe peuvent être organisées ainsi que des études spécifiques sur la planification de l’interchangeabilité des stations de métro.

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

ARTELIA

Artelia, fruit de l’union de Coteba et de Sogreah , est un leader du management de projet, de l’ingénierie, du conseil dans les domaines de la construction, des infrastructures…

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.

 

UITP (Union Internationale des Transports Publics)

UITP is a non-profit international association. As a passionate champion of sustainable mobility, UITP is internationally recognised for its work in advancing the development of this critical policy agenda. UITP has a long history to its name, and is the only worldwide network to bring together all public transport stakeholders and all sustainable transport modes.

RATP

Le Groupe RATP est le cinquième acteur mondial du transport public.