Intervention
de Thierry GOUIN lors du séminaire d’IZMIR le 12 novembre 2014