Appel d’Offre : Expert(e) Senior intermodalité et intégration modale Coopération technique Abidjan (Côte d’Ivoire)

<strong>Appel d’Offre : Expert(e) Senior intermodalité et intégration modale</strong><strong> Coopération technique Abidjan (Côte d’Ivoire)</strong>
  •  
sbaffi
CODATU

Actualité CODATU Mardi 8 Juin 2021

Mission d’appui à la maîtrise d’ouvrage dans le cadre d’une coopération technique entre l’Autorité de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan (AMUGA), CODATU et l’Agence Française de Développement (AFD).

Date d’émission : 8 juin 2021
Date limite de réception des offres : 30 juin 2021
Pouvoir adjudicateur : CODATU, 21 Boulevard Vivier Merle, 69003 Lyon, France

Description de l’offre

1. L’association CODATU

L’association CODATU est née de la conférence mondiale sur les transports urbains, organisée à Dakar, Sénégal, en 1980. Elle a pour objectif de promouvoir la mobilité urbaine soutenable dans les villes en développement à travers des échanges internationaux entre les différents acteurs du secteur des transports et de la mobilité urbaine : les pouvoirs publics, les entreprises, les instituts de recherches et les professionnels des déplacements urbains.

CODATU réalise des assistances techniques, des formations à destination des décideurs, organise des conférences et publie des ouvrages sur la mobilité urbaine dans les pays en développement. Ces différentes activités sont réalisées en collaboration avec ses partenaires français (AFD, Ministère de la Transition écologique, etc.) et internationaux (Banque mondiale, WCTRS, etc.).

2. Contexte

L’agglomération du Grand Abidjan, qui compte 5,4 millions d’habitants (42 % de la population urbaine nationale), connaît une urbanisation rapide et mal maîtrisée, conjuguée à vingt ans de sous-investissement dans les transports publics. Autrefois référence régionale en la matière, l’opérateur de transport public (bus et transport lagunaire) – la SOTRA – a vu son outil de production et ses parts de marché se dégrader au profit du transport informel, de plus faible qualité en termes de fiabilité, vitesses commerciales, sécurité et confort, et vecteur d’importantes externalités négatives (accidents, pollution, congestion). Une partie significative des habitants de l’agglomération n’a actuellement d’autre alternative que la marche pour ses déplacements quotidiens. La dégradation des conditions de mobilité à Abidjan se traduit également par des niveaux élevés d’accidents et de pollution atmosphérique avec des effets significatifs sur la santé de la population, notamment la plus vulnérable, et l’environnement.

Face à cette situation, les autorités ont adopté en 2015 un Schéma Directeur d’Urbanisme du Grand Abidjan (SDUGA) couplé à un Schéma Directeur des Transports Urbain qui promeut une amélioration radicale de l’offre de transport collectif en recommandant notamment la réalisation de deux axes lourds complémentaires et interconnectés : un projet de métro activement soutenu par la France, et un projet de BRT (Bus Rapid Transit) autour duquel se structure le Projet de Mobilité Urbaine d’Abidjan (PMUA) financé par la Banque Mondiale et l’AFD. Les calendriers de mise en service de ces deux grands projets sont similaires, ce qui souligne l’intérêt d’une approche intermodale.

De manière à organiser et coordonner ces développements structurants puis à assurer la professionnalisation des transports artisanaux, l’Autorité de la Mobilité Urbaine dans le Grand Abidjan (AMUGA) a été créée en 2019 avec pour mission de structurer et réglementer le trafic et le réseau de transport public pour le district d’Abidjan. L’AMUGA est une Autorité Administrative Indépendante (AAI) exerçant sous la supervision d’un Conseil Stratégique (CS) composé des différents Ministères concernés et d’un représentant du district d’Abidjan qui assure la vice-présidence du CS et de six représentants des dix-neuf communes du Grand Abidjan.

3. Coopération entre l’AMUGA, CODATU et l’AFD

Une convention de coopération technique financée sur FEXTE (Fonds d’expertise technique et d’échanges d’expériences) a été signée en avril 2021 entre l’Autorité de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan (AMUGA), l’Agence Française de Développement et CODATU. Cette coopération technique débute en 2021 et se déroulera sur une durée de 2 ans.

L’objectif de cette coopération technique est d’accompagner l’AMUGA dans sa phase initiale de structuration en l’aidant à replacer la mobilité au cœur des politiques de développement urbain. De façon plus globale, ce FEXTE contribuera à renforcer le dialogue avec les différents acteurs ivoiriens participant du développement urbain pour les accompagner dans la formalisation d’une vision d’avenir pour l’agglomération d’Abidjan et, ce faisant, des programmes d’actions à lancer.

4. L’organisation de CODATU pour cette mission

CODATU intervient dans ce cadre comme animateur de la coopération au service des parties prenantes. Elle assure la bonne circulation des informations entre les partenaires, l’organisation d’ateliers thématiques, de formations, de visites techniques, ainsi que la communication et la mobilisation des experts et des membres du réseau CODATU.

Afin d’assurer le succès de cette opération, CODATU s’appuie sur :

  1. Un(e) chargé(e) de coopération (Volontaire de Solidarité Internationale) en poste dans les locaux de l’AMUGA qui aura la charge du suivi local des opérations et de la préparation des activités dans le cadre de cette coopération ;
  2. Un(e) expert(e) senior pour travailler sur une période longue (24 mois) en tant que conseiller(e) sur les questions institutionnelles dans le cadre de la coopération ;
  3. Un(e) expert(e) senior pour travailler sur une période longue (24 mois) en tant que conseiller(e) sur les questions techniques en lien avec l’intermodalité et l’intégration modale dans le cadre de la coopération ;
  4. Des expert(e)s de collectivités locales, d’agences d’urbanisme, d’opérateurs de transport public, qui peuvent agir dans le cadre de leur action internationale et dont l’implication peut être complétée par des consultant(e)s sollicité(e)s pour des missions ponctuelles.

Le siège de CODATU est directement impliqué pour assurer le suivi de cette opération. Il a la charge de l’implication des membres de l’association, les relations partenariales, l’organisation logistique, la valorisation des actions, etc.

5. Nature des prestations demandées à la ou à l’expert(e) senior pour la mission longue d’appui technique

Les activités et les missions d’expertise porteront sur des thèmes tels que :

  • L’intermodalité physique et de SAEIV des opérateurs conventionnés, en particulier autour du BRT, du métro et des lignes lagunaires. Les problématiques associées à cette thématique concernent également l’intégration des lignes de rabattement de bus, minibus (gbakas) et taxis collectifs (wôrô-wôrôs) vers les transports capacitaires.
  • Les systèmes billettiques et l’intégration tarifaire, en particulier pour identifier le niveau d’interopérabilité des services billettiques, en lien avec l’élaboration d’une politique tarifaire et de la structuration de la collecte et de la répartition des recettes.
  • La stratégie de développement et de professionnalisation du transport artisanal et sa meilleure intégration dans le système de mobilité du Grand Abidjan, notamment avec l’élaboration de modèles de contractualisation des opérateurs et les dispositifs de professionnalisation.
  • La collecte et l’utilisation de données de mobilité pour mesurer les performances du système des transports déployés et évaluer l’évolution du système de mobilité à Abidjan, à travers la mise en place d’un observatoire de la mobilité urbaine.
  • L’appui à la relecture des conventions de délégation de service public des opérateurs lagunaires et la révision de la convention de la SOTRA.
  • L’appui au suivi de conventions de concession des opérateurs existants et futurs.
  • Le développement et la promotion de la mobilité non motorisée, notamment à travers l’élaboration d’un plan vélo et le développement de cheminements piétonniers.
  • La gestion des VTC.

Les missions d’accompagnement et d’aide à la conduite du changement pourraient prendre la forme :

  • D’assistance à maîtrise d’ouvrage sur place, à travers le pilotage et l’animation « d’ateliers thématiques » ;
  • D’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la validation des études stratégiques réalisées sur la période de l’accompagnement ;
  • De rédaction des termes de référence ou d’assistance à la rédaction de termes de référence, d’assistance à la passation de marchés et à l’analyse technique des livrables ;
  • De participation à la valorisation de la coopération à travers des ateliers de restitution, un évènement public et une publication.

Pour l’ensemble de ces missions, les livrables prendront des formes adaptées de la nature suivante :

  • Préparation de diagnostics, de notes et de rapports de mission ;
  • Formalisation de plans d’actions ou de mise en œuvre suite à une première phase de diagnostic ;
  • Rédaction de rapports ou notes d’observations sur les études suivies ou pilotées par l’AMUGA ;
  • Établissement de plans de management de projet le cas échéant, avec un planning d’exécution des actions concernées.

6. Profil requis

L’expert(e) senior devra avoir au moins 10 ans d’expérience dans la conduite de projets de transport de type BHNS, tram et/ou métro en France et à l’étranger, avec une expertise avérée sur les sujets d’intermodalité et d’intégration modale (notamment sur les questions d’intégration tarifaire, aménagements pour améliorer l’intermodalité, systèmes billettiques).

Il/Elle devra faire preuve de sa capacité à adopter une posture de renforcement de capacités et de transfert de connaissances.

Il/Elle devra faire preuve d’une expérience dans les pays en développement dans le secteur de l’urbanisme ou de la mobilité urbaine, ou du transport artisanal. Une expérience en Afrique serait fortement appréciée.

Il/Elle devra être rapidement disponible pour des déplacements de courte durée à Abidjan, et si possible une présence prolongée (6 à 8 semaines) en début de mission. Le calendrier des missions n’est pas préétabli et peut être amené à changer au gré de la coopération. La fréquence des déplacements à Abidjan sera environ d’une fois par trimestre.

Il/Elle devra travailler en stricte coordination avec la Cheffe de projets à CODATU, le ou la chargé(e) de coopération et les autres membres de l’équipe mobilisée pour cette opération.

7. Calendrier et pilotage

La coopération est prévue sur 24 mois. L’expert(e) senior sera impliqué(e) pour environ 80 jours de travail sur une durée maximum de 24 mois, avec une plus grande mobilisation les 2 premières années de coopération technique.

La prestation sera réalisée au temps passé (sans minimum de jours, ni maximum), selon le calendrier de travail qui aura été préalablement établi d’un commun accord entre les parties prenantes, avec un délai de prévenance supérieur à 21 jours. La première mission sur site est envisagée en septembre 2021.

Le pilotage de la prestation sera assuré par Solène Baffi, Cheffe de projets à CODATU.

8. Réponse technique attendue

Les candidats devront fournir une réponse sous la forme d’un dossier succinct (3 à 4 pages, hors CV, références et Déclaration d’intégrité) comprenant :

  • Un bref descriptif des enjeux à Abidjan sur les thématiques mentionnées ;
  • Un programme des activités envisagées par le ou la candidat(e) selon le cadre de coopération technique mentionné ci-dessus pour répondre à ces enjeux ;
  • Une offre financière détaillée, identifiant les coûts unitaires journaliers en France et à l’étranger HT et TTC ;
  • Un Curriculum Vitae détaillé ;
  • Des références pertinentes relatives à des actions similaires, en France et à l’international ;
  • La Déclaration d’intégrité dûment remplie et signée (voir Annexe).

9. Calendrier de sélection des offres

  • 8 juin 2021 – Diffusion des termes de référence
  • 30 juin 2021 – Réception des offres
  • Semaine du 5 juillet 2021 – Entretiens avec les candidat(e)s
  • Semaine du 12 juillet 2021 – Sélection du ou de la candidat(e)
  • fin juillet 2021 – Signature du contrat

10.  Réponse technique attendue

Le commanditaire choisira le prestataire sur les critères suivants : le coût de la prestation (30 %), le descriptif et le programme d’activités (20 %), l’expérience et références du ou de la candidat(e) (50 %).

11.  Envoi des offres

Merci d’envoyer votre offre à l’attention de Solène Baffi avant le 30 juin 2021 à l’adresse [email protected], en mentionnant dans le titre du message [Offre Expert(e) Senior – Abidjan].

CODATU encourage les candidatures qualifiées indépendamment de l’origine nationale, ethnique, des opinions ou croyances, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’état de santé ou du handicap.

Fiche de poste téléchargeable au format PDF ici :

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).