Un dialogue constructif entre l’État péruvien et les municipalités des villes de taille intermédiaire

Actualité CODATU Mardi 28 Juin 2016

Le premier atelier de la coopération technique au Pérou s’est tenu à Lima les 25, 26 et 27 mai 2016 au Colegio Médico del Perú. Il avait pour thème « les transports intégrés au Pérou : du rêve à la réalisation » en prenant Arequipa comme cas d’étude. L’objectif de l’atelier était de présenter les critères de sélection d’un projet de transport urbain de masse et de valoriser son intégration urbaine comme variante essentielle à la réussite du projet. Une trentaine de personnes, issues des institutions gouvernementales et municipales étaient présentes : le Ministère des Transports et Communications (MTC), Proinversión, l’Autorité Autonome du Train Électrique (AATE), Protransporte, la Municipalité d’Arequipa, la Municipalité de Trujillo, la Municipalité de Chiclayo, ainsi que des représentants de la société civile (Transitemos, Mobilis, Lima Como Vamos, Habitat 207) et des universités (PUCP, Villarreal).

L’atelier, animé par Etienne Lhomet, Benjamin Fouchard et Lucile Boudet, s’est organisé sur trois jours : après que les critères de sélection aient été présentés au travers de cas internationaux, les participants ont travaillé à partir de la situation d’Arequipa. En tirant les conclusions de ce travail, les participants ont abordé les thèmes de gouvernance et de financement.

La ville d’Arequipa: un cas d’étude

IMG_1115bis

Travail de groupe sur la carte d’Arequipa

Depuis 2001, la ville d’Arequipa a fait l’objet de plusieurs projets de transport de masse dont aucun n’a vu le jour jusqu’à présent. Certains étaient l’initiative de la Municipalité, tandis que d’autres étaient soutenus par l’État. Comme les équipes municipales initient aujourd’hui un nouveau projet, le besoin de dialogue et de coordination avec le gouvernement central est grand. Grâce au travail sur la carte d’Arequipa pendant l’atelier, les participants ont discuté des caractéristiques de la ville et du système de transport le plus adapté à ce contexte urbain.

Répartis en 4 groupes, les participants ont d’abord identifié une vision métropolitaine pour la ville avant de penser au système de transport approprié. L’atelier a ainsi permis aux représentants du gouvernement et des municipalités d’échanger leur point de vue sur les défis auxquels font face les villes de taille intermédiaire du Pérou pour mettre en œuvre un projet de transport de masse.

Une étude de terrain menée par la coopération technique

Afin de compléter la réflexion menée par les participants durant l’atelier, la coopération technique s’est rendue à Arequipa et a parcouru la ville selon l’axe nord – sud identifié par la Municipalité pour être le corridor de la première ligne de BRS qui sera bientôt mise en place. Cette étude de terrain a permis de relever les caractéristiques des voies et du bâti tout au long du tracé, ainsi que de voir les lieux stratégiques de la ville mentionnés par les participants à l’atelier.

Afin de formaliser ce travail, la coopération technique rédige une note sur la comparaison des modes de transport de masse pour la ville d’Arequipa. Elle présentera les conclusions de l’atelier et de l’étude de terrain, et exposera les caractéristiques techniques des modes (la capacité, la durée de vie, le système de tarification, le niveau d’intégration urbaine, etc.), les aspects institutionnels et financiers (les coûts d’investissement et d’opération). Elle proposera également un calendrier de réalisation du projet. Ce document sera remis au Maire d’Arequipa au mois de juillet et servira à argumenter la décision de la Municipalité quant au mode de transport qu’elle souhaite mettre en place sur son territoire.

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.

 

Ministerio de Transportes y Comunicaciones del Perú

Le Ministère des Transports et des Communications (MTC) du Pérou est un organe du Pouvoir Exécutif, il est responsable du développement des systèmes de transport, de l’infrastructure des communications et télécommunications du pays.