[Portrait] Pierre-Alexis, stagiaire CODATU auprès de la mairie de Niamey

Publication Mardi 12 Novembre 2019

Cet article donne les grandes lignes et résume le stage que Pierre-Alexis LANGLAIS, ingénieur, a effectué pour CODATU et la ville de Niamey entre avril et août 2019.

Je suis Pierre-Alexis LANGLAIS, actuellement étudiant en 3ème année à l’ENTPE Lyon (équivalent Master 2) en spécialité Transports et aménagement. J’ai effectué mon stage de deuxième année (équivalent Master 1) à la mairie centrale de Niamey. C’est grâce à la CODATU et particulièrement à Jean-Jacques Helluin -son Délégué Général- que j’ai eu l’opportunité d’effectuer cette mobilité au Niger. Dès mon arrivée, M. Mouctar MAMOUDOU, mon tuteur et maire de la ville de Niamey m’a très bien accueilli en mettant notamment à disposition tous les moyens nécessaires à mon autonomie et à mon confort de travail afin que mon stage se déroule au mieux. Il m’a présenté à l’ensemble des directeurs municipaux dont le champ d’action couvre les questions de mobilités urbaines. Une fois les présentations faites, je me suis mis au travail dans un contexte de forte chaleur qui m’était peu familier. Mes missions de stage consistaient à assurer un lien entre CODATU et la ville de Niamey, suivre les avancées concernant le premier Forum de la Mobilité Urbaine (FMU) et enfin établir un Projet Pilote d’Amélioration de la Mobilité Urbaine à Niamey (PPAMU). Le projet pilote concerne les transports urbains informels, principalement constitués de 7000 taxis collectifs et 500 minibus collectif pour une ville avoisinant les 1,5 millions d’habitants. La phase de diagnostic s’est étendue sur 2 mois. Afin de faire face à la limite de mes connaissances sur le sujet et à la faiblesse des données disponibles sur internet, j’ai mené des entretiens avec un panel diversifié d’interlocuteurs : des universitaires, des géographes, des chauffeurs, des syndicats, des membres du ministère des Transports, des employés municipaux.

J’ai ensuite été mis en contact avec Michelin dans le cadre d’une collaboration en vue d’une participation de la ville au sommet mondial de la mobilité durable à Montréal auquel je me suis rendu. Avec La ville E+, une start-up française, nous avons élaboré un serious game sur les enjeux de mobilité de Niamey (http://www.codatu.org/actualites/sommet-movinon-un-serious-game-pour-ameliorer-les-transports-a-niamey/). Cet exercice intéressant m’a permis de tester des pistes de solution pour le PPAMU, et les résultats obtenus, les tendances dégagées, ont permis d’en évaluer la pertinence.

De retour à Niamey, j’ai rencontré d’autres acteurs dont les points de vue m’ont permis d’affiner la compréhension du sujet d’étude et de proposer des pistes d’amélioration les plus pertinentes possibles. Etant moi-même usager de ces transports en commun, j’ai finalement nourri mon étude de mon point de vue supplémentaire de consommateur.

Le FMU n’a pas pu se tenir en juillet comme initialement prévu et a été reporté au 15 et 16 janvier 2020. La priorité de M. Mouctar MAMOUDOU, première autorité de la ville, était celle de la tenue du Sommet de l’Union Africaine 2019 au Niger, un événement d’une importance capitale pour le pays qui accueillait l’événement pour la première fois.

J’ai consacré la fin de mon stage à la synthèse des éléments recueillis et à la rédaction du projet pilote. Le projet fut ensuite remis à CODATU, en espérant qu’il puisse se concrétiser.

Enfin, je tiens à remercier M. Mouctar MAMOUDOU pour son aide et le temps qu’il m’a consacré. Je remercie également tous les gens avec qui j’ai pu travailler au Niger, à la mairie ou ailleurs. Tous ont été extrêmement gentils et m’ont beaucoup apporté. Enfin, je remercie Jean-Jacques Helluin pour m’avoir suivi depuis Lyon pendant mon stage et aussi pour cette superbe opportunité qui me laisse un souvenir très positif et m’a fait évoluer autant professionnellement et personnellement.

Avec Mouctar Mamoudou

Devise du Niger

Devant l’Hôtel de Ville de Niamey