[Publication] Pourquoi observer les rues africaines ? Le cas de Lomé.

[Publication] Pourquoi observer les rues africaines ? Le cas de Lomé.
  •  
  •  
  •  
Caroline Bourdais
CODATU
Chargée de projet & communication / Communication & project manager
Actualité CODATU Mercredi 17 Janvier 2018

[Publication]
Pourquoi observer les rues africaines ?
Le cas de Lomé.

Travail de terrain des étudiants du Master II  » Transport et mobilité durable dans les villes africaines »

Réalisée dans le cadre du partenariat entre CODATU, l’Université Senghor et l’EAMAU, cette publication reprend les résultats issus de l’exercice d’observation de terrain réalisé avec les étudiants des promotion 2015 et 2016 du Master II « Transport et mobilité durable dans les villes africaines » de Lomé au Togo (EAMAU, Université Senghor, CODATU, CNAM) sous la direction de Marie DOLS – urbaniste.

Face aux défis urbains africains, la gouvernance des politiques de mobilité exige des moyens humains en nombre et compétences. C’est sur la planification, les infrastructures et la gestion des déplacements que sont venus se former les étudiants du Master. Aussi, le travail pratique que présente cette publication, vise à sensibiliser les futurs cadres à la réalité et la richesse des usages dans ces rues. On le sait, acquérir un regard, une sensibilité à ces réalités, permet de mieux les prendre en compte dans les politiques et aménagements futurs.

Pour en savoir plus, contactez Marie Dols (Agence d’Urbanisme de Lyon) : [email protected]

Partenaires associés

EAMAU – Ecole Africaine des Métiers de l’Architecture et de l’Urbanisme

Présentation
et histoire

L’EAMAU, basée à Lomé au Togo est une institution inter-états d’enseignement supérieur et de recherche. Elle fut fondée par une résolution du sommet des Chefs d’Etats de l’OCAM en 1975, à la suite d’une étude de l’UNESCO sur la nécessité effective d’une institution de formation en architecture et urbanisme, au bénéfice des Etats africains en pleine croissance urbaine.

L’EAMAU est :

  • pôle d’excellence régional de l’Agence Universitaire de la Francophonie depuis 2004
  • partenaire de l’Union Internationale des Architectes (UIA) et de l’Union Africaine des Architectes depuis 2005
  • centre d’excellence régional de l’UEMOA depuis 2006
  • membre de l’Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et en Urbanisme (APERAU) depuis 2007

Pays Membres

A ce jour, le service de l’EAMAU en formation, recherche et expertise urbaine s’étend sur 14 pays d’Afrique francophone au Sud du Sahara.

Pour l’Afrique de l’Ouest
BENIN, BURKINA FASO, COTE D’IVOIRE, GUINEE BISSAU, MALI, NIGER, SENEGAL, TOGO

Pour l’Afrique Centrale
CAMEROUN, CENTRAFRIQUE, CONGO, GABON, GUINEE EQUATORIALE, TCHAD.

 

Pour en savoir plus: http://www.eamau.org/

Université Senghor – Université Internationale de langue française (Alexandrie, Egypt)

L’Université
Senghor, Opérateur direct de la Francophonie, offre, depuis maintenant plus de 20 ans, des formations pluridisciplinaires et pluri-thématiques consacrées au développement durable dans un contexte de mondialisation. Elle a pour vocation de former et de perfectionner des cadres de haut niveau des secteurs public et privé et d’orienter leurs aptitudes vers l’exercice des responsabilités dans certains domaines prioritaires pour le développement.
L’Université Senghor, université francophone internationale à finalité professionnelle, œuvrant au service du développement africain, n’en est pas moins ouverte à tous les francophones qu’elle prépare aux métiers du développement dans la ligne des Sommets de la Francophonie qui se sont tenus à Ouagadougou en 2004, à Bucarest en 2006, à Québec en 2008, à Montreux en 2010, à Kinshasa en 2014. Elle pilote des projets en matière de développement à travers les travaux des ses étudiants, tissant notamment un réseau de compétences et d’expertises au moyen de la professionnalisation de ses auditeurs, de formations continues et à distance.

URBALYON

L’Agence
d’Urbanisme pour le Développement de l’Agglomération Lyonnaise est une association loi 1901.Elle regroupe 34 partenaires à vocation d’intérêt général : collectivités territoriales, Etat, Syndicats mixtes, …