« MobiliseYourCity », pour que les villes s’engagent pour le climat à travers la planification de la mobilité urbaine

Actualité CODATU Mercredi 26 Août 2015

L’initiative MobiliseYourCity qui vise à renforcer les démarches de planification de mobilité urbaine dans les pays en développement afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le transport urbain a été dévoilée au cours du Sommet mondial Climat et Territoires qui se tient à Lyon les 1er et 2 juillet. Cette initiative fait partie du Lima-Paris Action Agenda L’implication des villes et des partenaires sera officiellement présentés pendant la COP21 en décembre 2015 à Paris.

100 villes pour amorcer une transformation de la mobilité urbaine

Les partenaires de cette initiative souhaitent réunir 100 villes prêtes à s’engager, d’ici 2020, dans la mise en œuvre des politiques intégrées de mobilité urbaine contribuant à l’atténuation du dérèglement climatique. Ils accompagneront les gouvernements locaux dans leur planification de la mobilité urbaine afin de rendre les villes plus inclusives et agréables à vivre, d’améliorer leur attractivité économique et de diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre.

Pour garantir le succès de ces politiques métropolitaines, les partenaires proposent d’associer les gouvernements nationaux et de les accompagner dans l’élaboration et mise en œuvre d’un contexte national favorable. En agissant à ces deux niveaux, l’objectif est d’inscrire les villes dans une trajectoire de réduction des émissions d’au moins 50 % dans le transport urbain d’ici à 2050 comparé à un scénario au fil de l’eau.

La mobilité urbaine, émettrice de solutions face au dérèglement climatique

Le transport représente actuellement près du quart des émissions de gaz à effet de serre. La croissance prévue des émissions de ce secteur pour la période comprise entre 2000 et 2050 est de 140 %, une grande part de cette augmentation (90 %) étant imputable aux pays en développement.

D’après le dernier rapport du GIEC, « sans la mise en place de politiques d’atténuation fortes et soutenues, les émissions générées par les transports pourraient augmenter plus rapidement que celles issues des autres secteurs d’utilisation finale de l’énergie et atteindre 12 GteqCO2 par an d’ici à 2050 ».

La moitié des émissions du transport sont imputables aux déplacements de personnes et de marchandises en zone urbaine. Or de nombreuses solutions existent d’ores et déjà en termes d’articulation des politiques d’urbanisme et de transport, de report modal vers les modes alternatifs aux véhicules particuliers et d’amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules.

Constituée d’une coalition de partenaires internationaux (ADEME, AFD, CEREMA, CODATU, GIZ, …) MobiliseYourCity offre un cadre méthodologique, du renforcement de compétences, une assistance technique, une coopération entre pouvoirs locaux et facilite l’accès à la finance climat. L’initiative développera une plateforme internationale de référence pour partager les meilleures pratiques et l’expertise technique et académique en matière de planification de la mobilité urbaine durable.

Vous souhaitez être partie prenante de cette initiative ? Rejoignez nous !

Pour en savoir plus, consultez la plaquette de l’initiative, disponible en 5 langues (Anglais, Français, Espagnol, Portugais et Turc)
sur le site web de l’initiative:
http://mobiliseyourcity.net/documents/

 

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

GIZ (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit)

La GIZ est l’agence allemande de coopération internationale pour le développement. La GIZ a été fondée en 2011, elle fait suite à la GTZ agence de coopération technique fondée en 1974.

La GIZ est porteuse de la plateforme SUTP, « Sustainable Urban Transport Project » dont le but est d’aider les villes en développement à mettre en place des systèmes de transport durable.

La GIZ est membre du réseau Bridging the Gap auquel CODATU participe également.

Ministère français de la Transition Écologique et Solidaire (MTES)

Le MTES reflète la volonté du Président de la République de se doter d’un outil institutionnel performant, véritable autorité environnementale en charge du portage des politiques exemplaires de l’Etat.

BMUB (Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation, Building and Nuclear Safety)

The Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation, Building and Nuclear Safety (BMUB) is responsible for a range of government policies which are reflected in the name of the ministry itself. For more than 25 years the Ministry has worked to protect the public from environmental toxins and radiation and establish an intelligent and efficient use of raw materials; it has advanced climate action and promoted a use of natural resources that conserves biodiversity and secures habitats.

FFEM (Fond Français pour l’Environnement Mondial)

Depuis 20 ans, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est un fonds public destiné à favoriser la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement. Le FFEM contribue au financement de projets de développement ayant un impact significatif et durable sur l’un ou l’autre des grands enjeux de l’environnement mondial : biodiversité , changements climatiques , eaux internationales , dégradation des terres incluant la désertification et la déforestation , polluants organiques persistants , couche d’ozone.

 

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.

 

ADEME

L’ADEME est l’opérateur de l’État pour accompagner la transition écologique et énergétique. C’est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous tutelle conjointe du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l’ADEME met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public ses capacités d’expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre, et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l’air et la lutte contre le bruit.