Dakar : mission CODATU sur la question du rabattement autour du TER

Actualité CODATU Jeudi 13 Juin 2019

Du 20 au 23 mai 2019, une mission d’experts a eu lieu à Dakar dans le cadre de l’Assistance technique qui existe entre CODATU, l’APIX S. A. et le CETUD (Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar).

Une mission d’experts dans le cadre de l’assistance technique

Cette mission s’inscrit dans le cadre de l’assistance technique qui réunit la CODATU d’une part et d’autre part le CETUD et l’APIX côté sénégalais. Alors que la convention qui lie ces trois institutions se décline en trois thématiques (gouvernance, multimodalité, ferroviaire), la présente mission concernait en particulier la thématique multimodalité. En effet, c’est autour de la question du rabattement que les experts mobilisés par CODATU ont été sollicités. Aussi, Jean-Claude Gaillot (bénévole de CODATU et ancien DGA de la Région Île-de-France) et Yves Amsler (consultant UITP) ont animé les discussions pendant quatre jours auprès des équipes techniques et stratégiques des institutions partenaires.

Un enjeu crucial dans le contexte de refonte du système de transport dakarois

L’enjeu de la mission concernait en particulier la mise en place prochaine d’un service de rabattement autour du TER, alors que ce dernier sera exploité dans la métropole à la fin de l’année 2019/début 2020. D’après les études préliminaires réalisées par Systra, 90 % de la fréquentation du nouveau TER dépendra directement du rabattement assuré par divers types de transport collectif ; les bus Dakar Dem Dikk, les cars rapides Ndiaga Ndiaye, les taxis collectifs AFTU et à terme, le BRT. Alors que les travaux de construction du BRT commencent, la mise en place d’un réseau de rabattement provisoire avant la mise en service du TER est primordiale. Dans ce contexte, la mission du mois de Mai avait pour principal objectif de déterminer les mesures de court terme pouvant être instaurées afin d’optimiser la mise en place de ce service de rabattement provisoire. Une étude approfondie menée par Ingérop vient également de démarrer ; celle-ci aura pour but d’éclairer les modalités nécessaires pour instaurer un système de rabattement adéquat et pérenne.

Plusieurs thématiques, des discussions denses

Les experts, Yves Amsler et Jean-Claude Gaillot, ont alors cherché à préciser le partage des responsabilités qui existe actuellement, afin de faciliter la mise en œuvre de ces mesures. De plus, ils ont animé des réunions portant sur des thématiques telles que l’aménagement des gares, l’intégration des réseaux de transport, la tarification et la multimodalité. Les échanges avec les équipes du CETUD et de l’APIX ont permis de mettre en évidence des points de vigilance, de formuler des recommandations et de souligner la complexité des problématiques liées à l’aménagement et aux transports urbains dans une ville telle que Dakar. De nouveaux échanges et de futures missions permettront de prolonger et de compléter le travail mené au cours de ces quelques jours.

Exemple de multimodalité à Dakar (source : S. Baffi, CODATU)

Bannière : réunion de travail au CETUD (source : S. Baffi, CODATU)

Partenaires associés

CETUD

Le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD) est l’autorité organisatrice des transports urbains de Dakar (Sénégal). C’est un établissement public à caractère professionnel créé en 1997, lors d’un processus de réforme des transports urbains. C’est un cadre de concertation entre l’État, les collectivités territoriales et les acteurs privés concernés. Sa mission est d’organiser la politique de transports publics sur la région de Dakar et consiste principalement en la régulation de l’offre et l’amélioration des conditions d’exploitation des opérateurs et donc des conditions de déplacement habitants de l’agglomération de Dakar.

The Executive Council of Urban Transport of Dakar (CETUD) is the Public Transport Authority of Dakar (Senegal). It is a public establishment with a professional character created in 1997, as part of a process of urban transport reform and in a consultation framework between the State, local authorities and the private sector. Its main mission is to organize the public transport policy in the Dakar region by regulating the supply and improving the operating conditions and so the commuting conditions for the local inhabitants.