Coopération technique en Tunisie – Conclusions du premier atelier de travail

Coopération technique en Tunisie – Conclusions du premier atelier de travail
  •  
Mathieu Martin
Chargé de coopération technique - Tunisie
Actualité CODATU Mardi 12 Avril 2016

CODATU, l’Agence Française de Développement et le Ministère du Transport de Tunisie ont signé en février 2016 un accord de coopération technique visant à accompagner le Ministère du Transport de Tunisie dans la mise en œuvre des différents projets de mobilité urbaine, et l’amélioration des systèmes de transport public dans les grands centres urbains tunisiens.

Trois axes principaux

  • Un suivi de la mise en œuvre du programme d’investissements (construction et mise en exploitation du Réseau Ferré Rapide du Grand Tunis, réaménagement du Métro Léger dans le centre de Tunis, assistance à la rédaction de Termes de Référence, mise en place de procédures de suivi et de coordination…)
  • L’appui à l’évolution de l’organisation et du cadre institutionnel des transports urbains (autorité coordinatrice, cadre contractuel, financement des transports…)
  • La promotion de bonnes pratiques en usage dans le secteur et répondant aux standards internationaux, en termes de passation de marché, de politique environnementale, de nouvelles technologies, de normes sociales…

Au cours des deux années de cette coopération, de nombreuses activités seront développées grâce à la mise à disposition d’un chargé de coopération, au sein du Ministère du Transport de Tunisie:

  • l’organisation d’ateliers thématiques de travail
  • la mise en place d’une veille sur le secteur des transports
  • la constitution d’un réseau d’experts transport et d’un bulletin d’information
  • l’organisation chaque année d’un Forum de la Mobilité Urbaine
  • l’organisation de voyages d’études pour mieux favoriser le partage d’expérience et de compétences.

Un atelier de travail sur la priorisation des projets de transport urbain à Tunis

Un  premier atelier de travail a ainsi été organisé les 30, 31 mars et 1er avril à l’Hôtel Majestic de Tunis sur la thématique « Comment conjuguer la planification stratégique et la gestion des urgences dans le secteur des Transport Urbains ».

Cette première session de travail a eu pour objectif de rassembler les principaux acteurs du transport urbain en Tunisie et discuter d’une priorisation des différents projets du Grand Tunis. Il a ainsi permis d’élaborer un avant-projet de programmation pluri-annuelle, en travaillant dans un premier temps sur une sélection des projets concernés, et dans un second temps sur la répartition de l’exécution de ces projets sur le court, moyen et long terme.

DSC_0650

Des représentants du Ministère du Transport, du Ministère de l’Équipement, du Ministère des Finances, et des sociétés publiques telles que la Société de Transports de Tunis (STT – Transtu), la SNCFT ou la société du RFR (Réseau Ferré Rapide), mais aussi des Sociétés Régionales de Transport (Bizerte, Sfax, Nabeul et Sousse) et de la Municipalité de Tunis étaient présents tout au long de cet atelier.

L’atelier a été rythmé en trois temps, suivant les trois jours de travail. Une première demi journée de travail a été consacrée à une présentation de la part des acteurs tunisois des principaux projets de transport en cours et à venir sur le périmètre du Grand Tunis. Parmi ces projets la mise en exploitation du RFR, la réorganisation et l’actualisation du métro léger de Tunis, ou la restructuration des systèmes de financement pourront avoir un impact important sur l’amélioration de la performance, qualité et attractivité du réseau de transport public de Tunis vis-à-vis d’un public fortement attaché à la voiture particulière.

Les participants à l’atelier de sont retrouvé ensuite pour une journée de travail le 31 mars animée par Hans Van Eibergen, Lorenza Tomasoni et Mathieu Martin, avec pour objectif de définir une liste de projets prioritaires. Cette journée a été introduite avec une intervention de Bernard Rivalta, président du SYTRAL de 2001 à 2014 et ancien vice-président du bureau de CODATU, présentant la gestion des investissements prioritaires du plan de mandat 2009 – 2014 au SYTRAL. Ce travail en groupe a permis en fin de journée de produire en concertation avec tous les acteurs un listing des grandes priorités à suivre.

DSC_0697DSC_0705

Parmi ces grandes priorités sur le court-terme, on peut noter les mentions suivantes :

  • La création d’une Autorité Organisatrice des Transports Terrestres sur le Grand Tunis
  • La réalisation d’un PDU et d’un Plan de Circulation pour le Grand Tunis
  • Le lancement d’une étude d’évaluation de la mobilité dans le Grand Tunis, suivie par un Observatoire de la Mobilité créé en parallèle
  • La préparation à l’exploitation de la première tranche du RFR
  • L’exécution du projet Boucle centrale du Métro Léger et la réhabilitation des rames du réseau

IMG-20160406-WA0008Les  résultats de l’atelier ont été présenté à M. Sassi HAMMAMI Secrétaire Général lors d’une réunion conclusive le 1er avril au Ministère du Transport qui a approuvé la méthodologie de travail ainsi que les résultats de l’atelier qui permettrons d’aller vers une priorisation des projets dans le cadre des activités de la coopération technique. Il a aussi été confirmé que la création d’une Autorité Régionale Organisatrice des Transports Terrestres était essentielle à la bonne marche du reste du programme d’investissement.

Il a ainsi été décidé à l’issue de cet atelier d’organiser la prochaine rencontre autour de la création de l’AROTT du Grand Tunis. Cet atelier sera organisé en Juillet 2016 à Tunis.

>> Programme de l’atelier à télécharger ici <<

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).