Coopération décentralisée – Visite d’une délégation de Sfax à Grenoble

Actualité CODATU Vendredi 31 Mars 2017

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l’Agglomération Grenobloise et le Gouvernorat de Sfax, une délégation de cinq membres du Comité pour l’Organisation des Transports à Sfax a été reçus à Grenoble du 6 au 10 février 2017 par le Président Yann Mongaburu et ses équipes, ainsi que par le Maire de Grenoble.

Cette coopération co-financée par le SMTC de l’Agglomération Grenobloise et le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI) et animée par la CODATU a comme objectif la mise en place d’échanges sur des enjeux techniques liés à la mise en place d’un système de mobilité urbaine durable à Sfax comme à Grenoble. Elle est organisée autour de trois axes de coopération prioritaires, mais ses champs d’action ont vocation à s’élargir dans la perspective d’une coopération de longue durée. Les trois axes prioritaires sont :

  1. Mise en place d’une Autorité Régionale Organisatrice de la Mobilité (AROM) à Sfax dans le cadre du processus de décentralisation entrepris par la Tunisie depuis la publication de la nouvelle Constitution de 2014
  2. Transfère d’expertise et de savoir faire en matière de maitrise d’ouvrage de projets de transport urbain avec un regard particulier aux projets de tramway et de métro léger
  3. Promotion du vélo comme mode de transport actif et propre alternatif à la voiture

Le délégation tunisienne était composée de cinq membres du Comité d’organisation des transports à Sfax dont le Directeur Régional des Transports, le PDG de la SORETRAS, le PDG de la Societé du Métro Léger, le Directeur Régional de la SNCFT et le Directeur de la Planification du Ministère du Transport. Ce comité d’organisation est installé depuis décembre 2015 et a vocation à devenir l’AROM dès la tenue des élections municipales prévues à l’automne 2017. Cette visite s’inscrit donc dans l’axe prioritaire numéro 1 (voir ci-dessus) et avait comme principal objectif la présentation du fonctionnement du SMTC tant au niveau de ces missions, que de son organisation interne et du financement, mais aussi de son réseau.

Sfax, un projet pilote pour la mise en place de la première AROM en Tunisie

Depuis 2014 le Ministère du Transport tunisien a appuyé une démarche de mise en place de la première autorité organisatrice de la mobilité à Sfax avec le soutien du projet Euromed Route, Rail et Transport Urbain (RRU) et de la CODATU. Dans l’attente des élections municipales reportées plusIMG_20170207_101326ieurs fois depuis fin 2015, CODATU a soutenu la mise en place du Comité pour l’organisation des Transport à Sfax qui doit, pendant cette période de transition, assurer la coordination des différents projets de mobilité urbaine sur le territoire du Grand Sfax et prospecter la mise en place effective de l’AROM après la tenue des élections prévues pour fin 2017. Le SMTC de l’Agglomération Grenobloise, souhaite accompagner cette démarche et appuyer les partenaires tunisiens sur ce chemin de décentralisation dans le secteur de la mobilité urbaine. Dans cette perspective, plusieurs directeurs et chefs de projet ce sont mobilisés pendant les cinq jours de visite afin de présenter dans le détail le SMTC du point de vu de :

  • Son organisation interne et de son fonctionnement budgétaire. Les enjeux de financement sont prioritaire à Sfax. La situation financière de la SORETRAS (principal opérateur de transport par bus dans la région de Sfax) est constamment critique et des plans d’assainissement sont régulièrement mis en place par le gouvernement. Au niveau des investissements, et dans l’attente d’une vrai décentralisation, la SORETRAS et la Société du Métro Léger (crée en 2016 pour conduire et ensuite exploiter le nouveau projet de tramway) s’appuient essentiellement sur le Ministère du Transport et les bailleurs de fond pour développer le réseau. Il est nécessaire de prospecter un modèle financier durable pour la future AROM, qui permette non seulement le développement d’un réseau de transport en commun efficace, mais aussi des actions de planification et de promotion de la mobilité urbaine durable sur le Grand Sfax.
  • Ses missions vis-à-vis des différentes acteurs métropolitain, des enjeux de périmètre et du développement du réseau sur l’ensemble du territoire. Le périmètre du transport du Grand Sfax, ne correspond à aucune autorité ou collectivité territoriale. A l’heure actuelle les compétences en matière de transport urbain au niveau local sont reparties entre le Ministère du Transport et les Municipalités en charge de la voirie. La loi qui établie les AROM (Loi 33-2004) parle d’autorité régionale et attribue un certain nombre de missions qui nécessite surement discussion. L’accompagnement du SMTC doit aider les membres du comité pour l’organisation à avancer sur tous ces aspects pour assurer la mise en place de l’AROM au printemps 2018.
  • La relation avec les opérateurs de transport à travers une présentation détaillé de la Délégation de Service public en place entre le SMTC et la Semitag. En Tunisie, la Loi 33-2004 ne donne pas d’orientation concernant cette relation qui mérite donc d’être approfondie au sein du Comité pour l’organisation des transports à Sfax et de manière concertée avec les principaux opérateurs de transport dans la région.

La visite a donc permis d’ébaucher des pistes de réflexion sur tous ces aspects. Les cinq délégués ont aussi eu l’opportunité d’assister à une réunion du Comité Syndical du SMTC de la Métropole de Grenoble afin de pouvoir mieux comprendre le processus de prise de décision et avoir une idée plus globale des enjeux techniques, mais aussi politiques, de la mobilité urbaine dans la région grenobloise.

Développer un système de mobilité urbaine durable à partir d’un réseau de transport en commun fortement intégré

L’arrivée du métro léger à Sfax pose des vraies questions en ce qui concerne l’intégration de ce nouveau système de transport structurant dans le payIMG_20170207_152256sage existant. Il doit aussi être l’occasion pour les autorités locales et les citoyens d’engendrer une réflexion plus globale sur la structuration du réseau de transport à Sfax et sur la stratégie de plus longue terme à adopter incluant l’ensemble des modes, questionnant la place de la voiture et promouvant les modes actifs dans le Grand Sfax.

Les agents du SMTC ont accompagné la délégation à la découverte du réseau de transport en commun de l’agglomération grenobloise. Le développement d’une nouvelle offre de transport et la hiérarchisation des modes et du réseau des bus permettent une lecture claire du système qui se compose essentiellement de :

  • 5 lignes de tramway pour un total d’environ 50 km de réseau depuis la mise en service de la ligne E entre Grenoble Louise-Michel et Fontanil-Cornillon Palluel en Juillet 2015
  • 44 lignes de bus dont :
    • 6 lignes CHRONO qui assurent une offre structurante entre les polarités de l’agglomération et offreIMG_20170207_152403nt un niveau de service similaire à celui du réseau tramway avec une fréquence de passages toutes les 4 à 6 minutes en heures de pointe. Les 6 lignes CHRONO circulent à vitesse commerciale élevée grâce aux divers aménagements de voirie effectués et à l’arrivée d’un système de priorité aux feux tricolores.
    • 28 lignes FLEXO qui proposent une desserte des zones peu denses de l’agglomération, avec un service régulier en heures de pointe et un service à la demande en heures creuses (réservation nécessaire jusqu’à 2 heures avant le déplacement.
    • 12 lignes PROXIMO qui proposent une desserte fine et adaptée aux besoins des usagers, en rabattement des lignes CHRONO et du réseau tramway, pour les communes et quartiers périphériques de Grenoble. Fréquence de passage : 7 à 15 minutes en heures de pointe.

La construction de pôles multimodaux intégrant le réseau de transport en commun, mais aussi les transports départementaux et régionaux ainsi que les modes actifs (stations métrovélo) ont permis d’augmenter l’efficacité du système. C’est le cas par exemple du PEM (Pôle d’ÉchangeIMG_20170207_163103 Multimodal) de la Gare SNCF visité par la délégation à l’occasion de la visite et récemment renouvelé afin d’améliorer l’expérience des usagers des différents modes de transport.

La délégation a eu l’occasion pendant toute une journée de tester l’ensemble des modes de transport en commun, de visiter deux pôles d’échanges stratégiques et pour terminer le dépôt de tramway. L’ensemble de ces visites ont été très utiles pour les membres du comité qui se confrontent aujourd’hui avec l’arrive du métro léger à Sfax à des choix techniques importants. L’expérience du réseau grenoblois est très enrichissante et permet d’imaginer des solutions concrètes qui pourraient être appliquées sur le terrain à Sfax dans les année à venir.

Prochaines étapes de la coopération

Afin d’approfondir les deux autres axes prioritaires (Maitrise d’ouvrage projet de tramway et Promotion du vélo) une délégation de Sfax sera reçue à Grenoble et à Lyon du 18 au 21 avril afin de visiter et mieux comprendre les systèmes de location de vélo mis en place dans les deux agglomérations et étudier la faisabilité d’un système de location de vélo à Sfax. Cette action est menée en collaboration avec l’Association pour le Développement Solidaire de Sfax (ADSS) dans l’objectif de promouvoir la place de la société civile dans le développement de solutions de mobilité urbaine durable. Ensuite, une délégation du SMTC de la Métropole de Grenoble se rendra en visite à Sfax au mois de juillet pour travailler avec les équipes locales sur l’insertion du projet de métro léger. Une charte de coopération sera signée à l’occasion de cette visite entre le Président du SMTC et le Gouverneur de Sfax.