Coopération décentralisée – Signature de la charte de coopération entre Grenoble et Sfax

Coopération décentralisée – Signature de la charte de coopération entre Grenoble et Sfax
  •  
Mathieu Martin
Chargé de coopération technique - Tunisie
Actualité CODATU Lundi 21 Août 2017

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de l’Agglomération Grenobloise et le Gouvernorat de Sfax, le président du SMTC Yann Mongaburu, accompagné du délégué général de CODATU Jean-Jacques Helluin et d’une délégation de représentants du SMTC et de CODATU,  a été reçu à Sfax du 17 au 19 juillet par les responsables du transport de Sfax.

Cette coopération co-financée par le SMTC de l’Agglomération Grenobloise et le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International (MAEDI) et animée par la CODATU a comme objectif la mise en place d’échanges sur des enjeux techniques liés à la mise en place d’un système de mobilité urbaine durable à Sfax comme à Grenoble.

Sfax, une ville dynamique en termes de transports en réponse à une situation critique

Depuis 2013, Sfax est active en matière de mobilité urbaine. Plusieurs séminaires internationaux sur le sujet ont eu lieu dans la ville ; une étude de faisabilité d’un projet de TCSP (Transport en Commun en Site Propre) a été élaborée par le bureau d’étude EGIS Rail ; un PDU-NAMA (Plan de Déplacement Urbain avec des objectifs de réduction des émissions de CO2) a été réalisé sur le territoire du Grand Sfax par le bureau d’étude Transitec en collaboration avec la GIZ ; enfin la société civile est très active à Sfax et deux Journées sans voitures ont déjà été organisée par l’Association pour le Développement Solidaire de Sfax (ADSS) en 2014 et 2015 qui soutient fortement le développement des modes actifs dans la ville et qui souhaiterait expérimenter un système de location de vélo.

D’autre part, la Tunisie a approuvé en 2004 une loi pour la réorganisation du transport terrestre qui prévoit la mise en place d’Autorités Régionales Organisatrices du Transport Terrestre (AROTT) sous la présidence des Gouverneurs dans toutes les agglomérations tunisiennes. On tend à parler désormais d’AROM (Autorité Régionale Organisatrice de la Mobilité) au lieu d’AROTT, bien que ce terme ne soit pas encore inscrit dans les réglementations officielles. A présent, seule la région de Sfax a lancé une démarche pour monter la première AROM de Tunisie avec l’appui du Ministère du Transport, et avec l’accompagnement depuis 2014 d’une assistance technique Euromed menée par CODATU et financée par la Commission Européenne. Un Comité de préfiguration de l’AROM a ainsi été créé dans l’attente que les élections locales aient lieu au printemps 2017 et que ce comité technique puisse devenir une instance politique selon les préconisations de la loi de 2004 et suivant le processus de décentralisation renforcé par la nouvelle Constitution de janvier 2014.

Une charte de coopération qui appuie le développement de la mobilité à Sfax

Signature de la charte de coopération décentralisée par le Président du SMTC et le Gouverneur de Sfax

Réuni pour la première fois fin 2015, le comité de préfiguration organisait en juillet 2017 sa sixième réunion à l’occasion de la visite du Président du SMTC. Cette session présidée par le Gouverneur de Sfax avait pour ordre du jour principal la signature de la charte de coopération décentralisée. La charte a ainsi été signée conjointement par le Président du SMTC de Grenoble et par le Gouverneur de Sfax, en présence des différents acteurs du transport de Sfax.

Cette nouvelle charte de coopération décentralisée est basée sur des valeurs de transparence, de solidarité et de respect des populations et territoires. Ses principaux thèmes et objectifs se résument dans les points suivants :

  1. Développer des échanges techniques et politiques en matière de mobilité urbaine entre le SMTC, le Gouvernorat de Sfax et les membres du Comité pour l’organisation des transports à Sfax ;
  2. Favoriser le développement d’un système de mobilité urbaine multimodale, valorisant autant les modes actifs et les modes motorisés, à Sfax et à Grenoble ;
  3. Promouvoir sur les deux territoires le rôle de la société civile en tant que force de proposition et d’innovation dans le domaine du transport et de la mobilité urbaine ;
  4. Valoriser le retour d’expérience d’une agglomération expérimentée en matière de transport et mobilité telle que Grenoble et d’en capitaliser les enseignements ;
  5. Valoriser le potentiel d’une ville en pleine croissance telle que Sfax en impliquant notamment les jeunes générations et les décideurs d’aujourd’hui et de demain.

Les actions menées dans le cadre de la coopération seront principalement, mais pas exclusivement, orientées sur les thèmes suivants, identifiés de manière conjointe lors de la visite du Président du SMTC de Grenoble à Sfax :

  • Mise en place d’une Autorité Organisatrice des Transports Terrestres à Sfax : Appui au processus de création de l’AROTT et à la prise en main par le Comité d’organisation des transports à Sfax des dossiers phares en matière de mobilité urbaine et transport sur le Grand Sfax.
  • Mise en place d’une ligne de métro-léger et interface avec le système de bus existant et restructuré : Le calendrier de mise en œuvre de la première phase du projet avec notamment les études d’APS et d’APD est validé et la mise en service de la première ligne de métro est prévue pour 2020. Les études de faisabilité ont été réalisées par le bureau d’étude EGIS qui a également assuré cette mission pour le SMTC pour la ligne E et l’extension de la ligne A du réseau grenoblois. La nouvelle Société du Métro assurera la MOA et la MOE des différents projets. La question est posée concernant par ailleurs la coordination entre la Société du métro et l’AROTT dans le suivi des projets.
  • Mise en place d’un système de location de vélo (type métro-vélo) avec la société civile et envoi d’une flotte de vélos pour le lancement d’un projet expérimental : Les associations et le Président du SMTC ont exprimé une forte volonté pour développer un système de location de vélo « humanisé » avec des agences de location visant majoritairement la population estudiantine très présente sur les deux agglomérations.
  • Matériel roulant et maintenance : Un point précis a été fait à la suite des instructions du Secrétaire Général du Ministère du Transport au sujet des échanges de matériel roulant. Le Directeur général des services techniques a fait part des normes tunisiennes qui existent dans ce domaine et propose d’orienter sur le matériel de la SORETRAS en fonction de ces normes.
  • Biocarburant : L’Université de Sfax a développé un brevet pour la valorisation des déchets du processus de production de l’huile d’olive en tant que biocarburant pour les bus. Un projet expérimental a déjà été mis en place. L’Agglomération de Grenoble serait intéressée pour évaluer la possibilité d’adapter les résultats de cette recherche sur son territoire.

La promotion du vélo comme un axe prioritaire de cette coopération

Une  visite a été organisée à Grenoble et à Lyon du 18 au 20 avril 2017 dans le cadre de cette coopération, faisant intervenir des acteurs de l’ADSS (Association du Développement Solidaire de Sfax) et un étudiant en transport et logistique. Elle avait pour objectif de prendre connaissance des expériences réussies dans les villes de Grenoble et de Lyon en matière de location de vélo, et d’initier le processus d’assistance technique de la métropole de Grenoble pour la mise en place d’un système de location des vélos à Sfax. Cette visite a notamment permis de faire découvrir le réseau Métrovélo ainsi que les ateliers de réparation de vélos aux acteurs sfaxiens et de démarrer les réflexions autour de la mise en place d’un système de location de vélos à Sfax au cours de l’année 2017.

Lancement de la parade à vélo clôturant le séminaire de l’ADSS

L’ADSS organisait le 19 juillet un séminaire international sur la promotion du vélo à Sfax dont la finalité était de faire progresser la réflexion sur ce projet. Il consistait notamment à présenter les résultats de l’enquête d’opinion sur l’utilisation du vélo à Sfax, ainsi que d’exposer une première proposition pour un réseau de pistes cyclables prioritaire. L’ensemble de la délégation était conviée à ce séminaire, et MM. Hans Ven Eibergen et Mathieu Martin, représentants de CODATU, ont été ainsi invités à y intervenir afin d’alimenter les réflexions à l’aide d’exemples internationaux de projet de promotion du vélo. Des retours sur l’exemple de Grenoble ont été présenté, ainsi que divers projets du sud du bassin méditerranéen tels que les Medina Bike de Marrakech. L’étape suivante du projet est la définition à la lumière de ces réflexions d’un système de gestion adapté à la ville de Sfax, avec l’appui de la Métropole de Grenoble. La prochaine actions prévue dans le cadre de la coopération portera sur ce projet.

Partenaires associés

SMTC-Grenoble (Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération Grenobloise)

Le SMTC est l’autorité organisatrice des transports urbains sur les 27 communes de l’agglomération grenobloise.