CODATU rencontre le Président de la République de Madagascar

Actualité CODATU Jeudi 7 Novembre 2019

En marge de sa participation le 10 octobre 2019 à Lyon à la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds Mondial de lutte contre le VIH, le tuberculose et la paludisme, le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, a souhaité rencontrer CODATU pour évoquer les problèmes de mobilité urbaine de la capitale Antananarivo.

Deux grands sujets ont été discutés :

1 – Les projets en cours de conception entre CODATU et le Ministère des Transports de Madagascar. Il s’agit d’un Forum début 2020, et une relance de projet pilote sur l’amélioration du système de Taxi-Be dans la capitale (4500 minibus qui transportent un million de personnes par jour), tirant profit de toutes les études déjà réalisées par l’IMV Antananarivo (Coopération de la Région Ile-de-France) entre 2009 et 2015 (billettique, changement des mini bus, formation des chauffeurs, contrôle, etc.). CODATU, en se basant sur son expérience internationale, a développé l’idée que le Forum devait permettre de régler un ensemble de questions essentielles, dont la résolution est un préalable essentiel aux projets sur la mobilité urbaine :
•    qui est responsable de quoi ? C’est la question de l’autorité organisatrice des transports (AOT) du Grand Tana, qu’il faut clairement traiter. Aujourd’hui il y a par exemple une dualité dans la gestion des Taxi-Be entre la CUA et l’État (ATT).
•    qui finance quoi ? Sans financement pérenne de l’AOT et du transport, il sera difficile d’envisager des modes plus capacitaires comme le train urbain, le câble urbain, ou les bus à haut niveau de service.
•    quelle est la vision globale du système de mobilité pour la prochaine décennie ? Le dernier plan (PDU) date de 2004 et il est largement dépassé.

CODATU estime que sur ces questions il y aura besoin de choix politiques forts de la part de l’État, et que l’engagement du Président ne pourra qu’être utile. Le Forum va déboucher sur une feuille de route pour l’ensemble des acteurs, qui permettra aussi d’accélérer le dialogue avec les bailleurs. La création en cours d’une agence d’urbanisme du Grand Tana, avec appui de l’AFD, est également une opportunité attendue depuis longtemps dans ce domaine.

2-    Le projet présidentiel de train urbain, qui reprendra en partie les voies ferrées existantes pour le fret, sur un axe Sud-Nord. CODATU a indiqué certains enseignements de son expérience à l’international dans ce type de projets, qui peuvent éventuellement servir dans le contexte malgache :

– ne pas se focaliser trop rapidement sur le matériel roulant, qui vient après un ensemble d’études, de choix techniques et politiques

– ne pas sous-estimer les délais. Pour réaliser le premier nouveau tram de Lyon, par exemple, Christian Philip, à l’époque Président du SYTRAL, a indiqué qu’il avait fallu 3 à 4 ans en rythme marche forcée.

– parfaitement concevoir le modèle d’exploitation et de maintenance

– avoir un modèle économique crédible, sachant qu’il est très difficile d’atteindre le petit équilibre. Le rabattement des lignes de minibus vers les futures gares est sans doute un point essentiel, d’une complexité non négligeable vu l’atomisation du système TaxiBe. A Dakar par exemple, il faut savoir que 90% des passagers du futur TER doivent venir du système de Bus.

Enfin il a été évoqué le fait que CODATU a déjà mené différentes actions sur Madagascar :

– remise au Premier Ministre, en mars 2018, d’une note sur les leviers dont dispose l’Etat malgache en matière de mobilité urbaine
– signature d’une convention de partenariat entre l’AMGVM (Association des Maires des Grandes VIlles de Madagascar) et CODATU. L’appui de CODATU a permis à deux grandes villes, Antananarivo et Mahajanga, de rejoindre l’initiative Mobilise Your City, qui pourra accompagner les villes en matière de planification de la mobilité urbaine.
– une mission en Juin 2019 (compte-rendu disponible pour les membres sur simple demande à [email protected] ), avec notamment un débat CODATU-APUM (Association des Professionnels de l’Urbain à Madagascar), la définition du projet pilote sur la professionnalisation du transport artisanal TaxiBe, l’inscription de l’État de Madagascar à l’initiative Mobilise Your City.

En conclusion, les équipes du Ministère des Transports de Madagascar et CODATU travaillent déjà ensemble pour préparer le Forum de 2020 et sa feuille de route, étape essentielle vers une mobilité urbaine durable à Antananarivo.

Contact CODATU : Jean-Jacques Helluin