CODATU Recrute un(e) chargé(e) de coopération à Nairobi (Kenya)

<strong>CODATU Recrute un(e) chargé(e) de coopération à Nairobi (Kenya)</strong>
  •  
sbaffi
CODATU

Actualité CODATU Mercredi 7 Avril 2021

Description de l’offre

L’association CODATU

L’association CODATU est née de la conférence mondiale sur les transports urbains, organisée à Dakar, Sénégal, en 1980. Elle a pour objectif de promouvoir la mobilité urbaine soutenable dans les villes en développement à travers des échanges internationaux entre les différents acteurs du secteur des transports et de la mobilité urbaine : les pouvoirs publics, les entreprises, les instituts de recherche et les professionnels des déplacements urbains.

CODATU réalise des assistances techniques, des formations à destination des décideurs, organise des conférences et publie des ouvrages sur la mobilité urbaine dans les pays en développement. Ces différentes activités sont réalisées en collaboration avec ses partenaires français (Agence Française de Développement, Ministère de l’Ecologie, etc.) et internationaux (Banque mondiale, WCTRS, etc.).

Contexte

La mobilité urbaine apparaît comme un enjeu fondamental pour le gouvernement kenyan et les autorités décentralisées. L’offre de transport en commun est aujourd’hui quasi-inexistante et se limite à des compagnies de bus privées qui ne parviennent pas à répondre aux besoins des grandes agglomérations du pays, tout particulièrement à Nairobi qui fait face à des problèmes majeurs de congestion et une détérioration de la qualité de l’air. Les autorités kenyanes, soutenues par les bailleurs multilatéraux et bilatéraux, portent différents projets de transports collectifs, dont la création d’un réseau de bus en site propre (BRT) et la réhabilitation et l’extension du réseau ferroviaire urbain, dont la cohérence d’ensemble et la pertinence par rapport à l’existant doivent encore être améliorées.

Le Ministère des Transports, des Infrastructures, du Logement, du Développement urbain et des Travaux publics (MoTIHUD) a donc formulé une requête auprès de la France afin de bénéficier de l’expertise et du retour d’expérience des réseaux de transport urbains français pour accompagner la montée en compétence de l’autorité de transport de l’aire métropolitaine de Nairobi (NaMATA) et de l’exploitant ferroviaire, Kenya Railway Corporation (KRC), ainsi que pour faciliter la mise en œuvre du schéma directeur ferroviaire urbain et des projets et politiques de mobilité urbaine dans l’agglomération de Nairobi

Une convention de coopération technique financée sur FEXTE (Fonds d’expertise technique et d’échanges d’expériences) a donc été signée en décembre 2020 entre le Ministère des Transports, des Infrastructures, du Logement, du Développement urbain et des Travaux publics du Kenya, l’AFD et CODATU. Cette coopération technique débute en 2021 et se déroulera sur une durée de 2 ans.

Le programme de coopération entre la France et le Kenya s’articule autour de trois volets :

– un accompagnement de Kenya Railway Corporation pour la mise en œuvre du Schéma Directeur Ferroviaire,

– une assistance pour faciliter la planification intégrée de la mobilité (en particulier un appui à la mise en œuvre du projet de BRT),

– un programme de renforcement de capacités en matière d’organisation institutionnelle et technique à destination de NaMATA et de KRC pour la mise en œuvre d’une politique intégrée de transport urbain.

L’intervention de CODATU porte sur le troisième volet de la coopération, à savoir le renforcement de compétences de NaMATA et KRC.

Missions

Sous la responsabilité de Solène Baffi, cheffe de projets CODATU, et en étroite collaboration avec l’expert senior CODATU basé en France, la ou le volontaire aura un rôle de chargé(e) de coopération afin d’appuyer les démarches des institutions partenaires. Elle ou il aura un rôle d’animation de l’assistance technique auprès de l’équipe de NaMATA et de KRC, et sollicitera l’expertise nécessaire auprès des partenaires de la coopération.

Les missions de la/du chargé(e) de coopération seront les suivantes :

  • L’organisation d’ateliers thématiques et de visites techniques sur les enjeux en matière d’organisation institutionnelle et technique, et la mise en place d’une politique de transport urbain intégrée (organisation institutionnelle, politiques tarifaires, systèmes billettiques, contractualisation et exploitation des réseaux de transport collectif, TOD, politiques en faveur des modes doux, nouvelles technologies de véhicules) ;
  • La capitalisation des actions menées à travers la rédaction de comptes rendus, de notes et d’articles ;
  • Le reporting financier des activités menées dans le cadre de la Convention ;
  • L’appui à la rédaction de termes de référence pour des études, des expertises ou des assistances techniques qui seront lancées dans le cadre du programme d’assistance technique ;
  • La veille sur les projets et les enjeux de mobilité dans les villes kenyanes, en particulier à Nairobi, et dans les pays de la région ;
  • L’identification et la sollicitation de partenaires français pertinents.

Elle ou il sera également impliqué(e) dans des projets thématiques de l’association CODATU.

Profil recherché

Niveau d’études : BAC+5

Formation : Master 2 ou diplôme d’ingénieur spécialisé en Urbanisme, Transport, Mobilité, Environnement, Développement durable, Relations Internationales, Développement, Politiques publiques ou Aménagement et planification urbaine.

Langues : Français, Anglais (courant)

Informatique : Maîtrise des logiciels de bureautique (suite Office), maîtrise des logiciels de cartographie appréciée.

Qualifications requises : 

– Bonne connaissance des enjeux de la mobilité urbaine, de l’urbanisme et du développement.

– Esprit de synthèse, bonnes capacités d’analyse, qualités rédactionnelles.

– Expérience acquise dans un pays en développement.

– Capacités relationnelles et d’insertion dans un contexte culturel international et africain.

– Capacités d’adaptation et de coordination d’acteurs variés.

– Capacité à organiser son travail en autonomie et à s’inscrire dans un travail d’équipe.

– Maîtrise de l’anglais dans un contexte professionnel (oral et écrit).

Conditions

Statut : Volontaire de Solidarité Internationale (VSI)

Durée de la mission : 24 mois à partir de juin 2021 (sous réserve de la classification du Kenya comme pays « ouvert » à l’envoi de VSI). La participation à la formation « préparation au départ » organisée chaque mois par La Guilde, l’organisme d’envoi de volontaires, est obligatoire.

Localisation : Le poste sera basé à Nairobi (Kenya), dans les locaux de NaMATA.

Indemnité : 2000 euros / mois. La sécurité sociale est prise en charge.

Candidature

Merci d’envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à l’attention de Solène BAFFI avant le 21 avril 2021 : [email protected] en mentionnant dans le titre du message [VSI – Kenya].

CODATU, 21 boulevard Vivier-Merle, 69003 Lyon – France

CODATU encourage les candidatures qualifiées indépendamment de l’origine nationale, ethnique, des opinions ou croyances, du sexe, de l’orientation sexuelle, de l’état de santé ou du handicap.

Fiche de poste téléchargeable au format PDF ici :

Partenaires associés

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).