CODATU à la COP21 – Feu vert pour MobiliseYourCity

Actualité CODATU Jeudi 17 Décembre 2015

Un accord doté d’une réelle vocation universelle

La COP21, 21ème conférence sur le changement climatique organisée par la Convention Cadre des Nations Unies pour les Changements Climatiques (CCNUCC) s’est tenue du 30 novembre au 12 décembre dernier au Bourget à Paris et a rassemblé plus de 40 000 personnes. A l’issue des négociations, un accord a été signé par la totalité des 195 pays présents pour  limiter le réchauffement à 2°C d’ici la fin du siècle. Toutefois, les Etats devront renforcer leurs engagements en termes d’atténuation: les contributions nationales (INDCs) envoyées en amont de la conférence étant bien moins ambitieuses. Si rien de plus n’est mis en oeuvre, le réchauffement atteindrait +3°C en 2100.

Comme cet accord n’entrera en vigueur qu’en 2020, le quartet constitué par la France, le Pérou, le Secrétariat Général de l’ONU (SGNU) et la CCNUCC ont décidé de mettre en avant un certain nombre d’initiatives qui mènent dès à présent des actions transformationnelles dans différents secteurs afin de réduire les émissions de CO2.

Porter la voix du transport: #WeAreTransport !

Le secteur des transports, responsable de près d’un quart des émissions de GES liées à la consommation d’énergie, a fait entendre sa voix par le biais du Challenge Michelin Bibendum et de SLoCaT (Partnership for Sustainable Low Carbon Transport), structure ombrelle qui rassemble et coordonne une large coalition d’acteurs du secteur et assure le plaidoyer pour un transport plus sobre en carbone auprès des instances internationales. Ainsi des messages communs ont ainsi été rassemblés au nom du secteur des transports.

Un certain nombre d’initiatives sur le transport ont donc été présentées lors d’un focus sur les transports, événement de très haut niveau qui a eu lieu le 3 décembre dernier au sein de la Zone Bleue de la COP.

Lancement officiel de l’initiative MobiliseYourCity!

Robert Beugre Mambe

Robert Beugré Mambé présente MobiliseYourCity lors du focus sur les transports (3 décembre)

Parmi ces initiatives, MobiliseYourCity, l’initiative portée depuis début 2015 par CODATU et ses partenaires a tenu une place toute particulière puisqu’elle a été officiellement lancée par Mme Ségolène Royal lors de la conférence de presse qui a précédé le focus sur les transports. La ministre a également officialisé la participation du Fond Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) à hauteur de 2 M€, ce qui monte les contributions des différents partenaires à un total de 10 M€.

Cette initiative qui vise à améliorer la mobilité urbaine dans les pays en développement grâce à une planification du transport urbain soutenable a été mise en avant par le gouverneur du district d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, et le sénateur Louis Nègre, président du GART (Groupement des Autorités Responsables de Transport) et membre actif de CODATU au cours du focus sur les transports.

Damien Gampiné présente l’initiative pendant le focus sur les villes et les gouvernements subnationaux

Tout au long des deux semaines de conférence, CODATU a assuré une large visibilité et la présence de MobiliseYourCity, tant dans l’enceinte de la COP21 qu’en dehors.

Ainsi, l’initiative a fait l’objet d’une session parallèle co-organisée par CODATU et la GIZ lors du Transport Day organisé le 6 décembre dans les locaux de l’Union Internationale du Chemin de fer (UIC) et d’une intervention en séance plénière durant laquelle M. Damien Gampiné, Président de la délégation spéciale communale de Ouagadougou et le gouverneur d’Abidjan M. Beugré Mambé ont réaffirmé leur volonté de s’engager pour la planification de la mobilité urbaine au travers de MobiliseYourCity.

Au total, ce ne sont pas moins de 8 événements auxquels CODATU et ses partenaires ont été associés pour présenter l’initiative.

Prochaines étapes

L’année 2016 s’annonce intense pour l’initiative avec en ligne de mire la conférence Habitat III en octobre à Quito et la COP22 à Marrakech en novembre 2016. CODATU et ses partenaires vont ainsi proposer au premier trimestre un programme de travail aux villes et aux pays qui ont exprimé leur volonté de rejoindre l’initiative.

Pour être officiellement candidates, les villes sont invitées à envoyer une lettre de manifestation d’intérêt à l’attention de Dominique Bussereau, Président de CODATU, avant la fin de mars 2016.
Vous voulez rejoindre l’initiative: contactez nous !

 

Partenaires associés

ADEME

L’ADEME est l’opérateur de l’État pour accompagner la transition écologique et énergétique. C’est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous tutelle conjointe du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l’ADEME met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public ses capacités d’expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre, et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l’air et la lutte contre le bruit.

Agence Française de Développement (AFD)

L’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour lutter contre la pauvreté et  favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités.

Les transports constituent un secteur d’intervention traditionnel de l’AFD. Sur la période 2001-2005, l’Agence a mobilisé environ 164 M€ par an en moyenne pour la mise en œuvre de projets dans le secteur des transports (en incluant les projets de développement rural et urbain comportant des activités de transport).

CEREMA – Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement

 Le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement www.cerema.fr ), établissement public de l’Etat à caractère administratif, rassemble 3000 experts et agents et comprend 11 directions techniques et régionales qui couvrent tout le territoire français. Centre de ressources et d’expertise scientifique et technique interdisciplinaire, ses actions promeuvent un développement durable des territoires et une économie décarbonée. Ses thématiques principales concernent l’espace public et son aménagement, la mobilité et les infrastructures de transport, l’environnement, l’efficacité énergétique, la maîtrise des risques et le bien-être environnemental de la population.

A ce titre, le Cerema déploie une part importante de ses activités sur les problématiques de la mobilité, des services de transport et des politiques de déplacement des voyageurs et des marchandises, en France mais aussi en Europe et à l’international vers les pays développés, en transition ou en développement.

Le Cerema est représenté auprès de la CODATU par son directeur technique territoires et ville.

 

FFEM (Fond Français pour l’Environnement Mondial)

Depuis 20 ans, le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) est un fonds public destiné à favoriser la protection de l’environnement mondial dans les pays en développement. Le FFEM contribue au financement de projets de développement ayant un impact significatif et durable sur l’un ou l’autre des grands enjeux de l’environnement mondial : biodiversité , changements climatiques , eaux internationales , dégradation des terres incluant la désertification et la déforestation , polluants organiques persistants , couche d’ozone.

 

GIZ (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit)

La GIZ est l’agence allemande de coopération internationale pour le développement. La GIZ a été fondée en 2011, elle fait suite à la GTZ agence de coopération technique fondée en 1974.

La GIZ est porteuse de la plateforme SUTP, « Sustainable Urban Transport Project » dont le but est d’aider les villes en développement à mettre en place des systèmes de transport durable.

La GIZ est membre du réseau Bridging the Gap auquel CODATU participe également.

Groupement des Autorités Responsables de Transport (GART)

Fondé en 1980, le GART réunit un grand nombre d’agglomérations et de régions et 65% des départements; toutes autorités organisatrices de transport sur leur territoire. Plate-forme d’échanges et de réflexion au service des élus transport, le GART propose des axes de travail visant à impulser la mise en place de la mobilité durable. Le GART représente toutes les sensibilités politiques.

SUSTAINABLE LOW-CARBON TRANSPORT (SLoCaT)

Initiative lancée en 2009 suite à la Déclaration de Bellagio sur les Transports et le Changement Climatique avec un double objectif:

– Améliorer la connaissance sur les systèmes et modes de transport soutenable et faibles émetteurs de carbone,

– Guider la prise de décision politique et fournir de l’expertise pour la mise en place de nouveaux systèmes de mobilité terrestre.

Cette initiative compte aujourd’hui puis de 90 partenaires internationaux, des agences des Nations Unies, des banques de développement, des agences de coopération technique, des organisations non gouvernementales, des instituts de recherche entre autres.

Grâce à l’étendu de son réseau, SLoCaT promue l’évolution vers les systèmes de transport terrestre soutenable et ce principalement dans les pays en développement et économies émergentes. De plus, l’initiative oriente son action pour inciter la prise en compte du secteur des transports dans le cadre des négociations internationales sur le climat. Par ailleurs, cette initiative travaille en étroite collaboration avec BtG dans l’organisation de la Journée du Transport (« Transport Day« )  organisé en parallèle aux Conférences des Parties (COPs).