Appel à communications – Séminaire national sur le tramway en Algérie, 19-20 Février 2017, Alger

Appel à communications – Séminaire national sur le tramway en Algérie, 19-20 Février 2017, Alger
Lorenza Tomasoni
CODATU
Chef de projet en Méditérranée et Chargée de activités scientifiques
Actualité CODATU Dimanche 11 Décembre 2016

Le tramway en Algérie, un instrument de développement durable : mythe ou réalité ?

Contexte

Le séminaire co-organisé par l’École Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme d’Alger (EPAU), le laboratoire TheMA de Dijon et CODATU porte sur le développement du tramway en Algérie où on assiste à un nouvel engouement pour ces modes de transport, leur raison d’être et leur devenir occupant une place centrale dans les préoccupations politiques du pays.

En effet, et depuis plusieurs années, l’affirmation des impératifs de durabilité comme cadre normatif de référence, tend à désigner le tramway comme un instrument de développement durable par excellence, au regard de ses caractéristiques techniques et esthétiques et de sa grande capacité d’absorption d’une demande de transport qui ne cesse d’augmenter.

Alger, capitale et grande métropole, tout comme Oran et Constantine, ont renoué avec ce mode de transport, qui a été démantelé dans les années 1950 et qui aujourd’hui refait surface glorieusement. Il s’agit en l’occurrence d’un renouveau et d’une revalorisation d’un objet jugé auparavant indésirable et encombrant, mais dont le souvenir est resté vivace dans la mémoire collective.

Son retour en force constitue à la fois un hommage et une reconnaissance quant à son rôle dans la redynamisation du paysage urbain et sa contribution à la rentabilité économique et l’équité sociale (accessibilité spatiale et financière), sans pour autant négliger son impact sur la préservation de l’environnement.

Soucieuses d’emboiter le pas à Alger, Constantine et Oran, d’autres villes ont voulu se doter de ce moyen de transport, synonyme pour elles d’une nouvelle image de marque beaucoup plus valorisante. Ouargla – Sétif – Sidi Bel Abbes sont déjà en chantier pour la réalisation de ce projet. D’autres villes devront suivre.

Appel à communicationS

La décision de la mise en service du tramway dans les villes algériennes étant éminemment et avant tout politique, son insertion dans un tissu conçu essentiellement pour les modes motorisés peut-elle se faire sans heurt et sans dommage ? Le tramway, comme un moyen de transport de masse, joue un rôle très important dans la restructuration spatiale et l’évolution de la mobilité, ainsi que sur les changements de comportements des usagers en matière de déplacements urbains. Peut-on parler dés lors d’une nécessité incontournable d’en doter toutes les villes algériennes, compte tenu de l’investissement lourd que cela peut représenter (alors que des solutions alternatives existent) et des restrictions budgétaires qui sont imposées au pays par la crise économique en cours ?

L’objectif des communications est de présenter un état des lieux sur les impacts du tramway dans les villes où il est déjà en service et les effets attendus dans celles qui se préparent à l’accueillir, et ce, par rapport aux impératifs du développement durable, au contexte socio-économique actuel et aux besoins de la mobilité de la population. Ce bilan permettra ainsi de dresser quelque première conclusion sur les enjeux d’insertion urbaine de ce mode de transport ainsi que sur la possibilité sur le court et moyen terme de développer des systèmes de mobilité urbaine multimodaux.

Cet évènement, hébergé par l’EPAU d’Alger le 19 et 20 Février 2017, vise à réunir sur deux journées d’échange entre experts du monde scientifique et professionnel qui souhaitent participer à un débat ouvert sur l’arrivée massive du tramway dans les villes d’Algérie et sur les perspectives de son développement. Il sera organisé autour de sessions techniques et scientifiques (Appel à communications) et de tables rondes avec des invités de haut niveau venant d’Algérie et du pourtour Méditerranéen.

Les résumés (2 500 caractères espaces compris) doivent être envoyés au format PDF à [email protected] avant le 20 Janvier 2017.

 

Programme provisoire

JOURNÉE 1 – Dimanche 19 février 2017

  • 8h30-9h : Accueil des participants
  • 9h- 9h30 : Allocutions d’ouverture par les organisateurs (VUDD, TheMA et CODATU)
  • 9h30- 10h : Allocution d’ouverture par les autorités nationales et locales
  • 10h-11h : Pause café (il vaut mieux toujours avoir une pause après l’allocution pour permettre aux autorités de partir si besoin)
  • 11h-12h30: 1ère Session Technique (3 communications et questions)
  • 12h30 -14h : Déjeuner
  • 14h -15h30 : 2ème Session Technique (3 communications et questions)
  • 15h30-16 : Pause café
  • 16h-17h : Table ronde 1
  • 17h-17h15 : Clôture de la journée

JOURNÉE 2 – Lundi 20 février 2017

  • 9h – 10h30 : 3ème Session Technique (3 communications et questions)
  • 10h 30-11h : Pause café
  • 11h -12h00 : Table ronde 2 et débats
  • 12h -13h00 : Bilan et clôture du séminaire
  • 12h30-14h : Déjeuner
  • 14h : Visite technique & Visite de la Médina d’Alger

 

Comité scientifique
  • Prof. BAOUNI Tahar
  • Prof. BEREZOWSKA-AZZAG Ewa
  • Prof. DE ONA LOPEZ Juan
  • Prof. THEVENIN Thomas
  • Dr. ALLAIRE Julien
  • Dr. CHABOU Meriem
  • Dr. DJIAR KAHINA Amel
  • Dr. TOMASONI PRADEL Lorenza